Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

COMMERCE> Manque de certains produits Brarudi

Pas de pénurie, d’après la Brarudi

 

DSC 1283A Bujumbura comme à l’interieur du pays, le manque de certains produits Brarudi se fait remarquer depuis un certain temps. Selon la Brarudi, il n’y a pas de pénurie dans la mesure où toutes les boissons sont disponibles dans un format ou dans un autre.

Dans les provinces de l’intérieur du pays, il est toujours difficile de se procurer de certains produits de la Brarudi, notamment le Primus 70 cl et l’Amstel 65 cl. Ces produits se font rares, il y a un certains temps. Dans la municipalité de Bujumbura, il est difficile de trouver une bouteille d’Amstel 65 cl dans les bistrots. Aussi, dans pas mal de points de vente des grossistes, on ne trouve que l’Amstel  50 cl. Cette pénurie est fortement perceptible à Bujumbura, depuis  quelques semaines.

« Les boissons sont disponibles dans un format ou dans un autre »

Selon le communiqué de presse dernièrement sorti par le service de communication de la Brarudi, la pénurie de ces produits est liée à la hausse de la consommation des produits Brarudi suite à la mauvaise récolte de  la banane due au virus « Banana bunchy top», une maladie qui a attaqué les plantations de bananes entrainant une carence de la bierre traditionnelle et par conséquent un transfert de la consommation d’alcool vers des bierres industrielles (produit par la Brarudi). D’après le même communiqué, il y a également la reprise de fréquentation des bars dont les propriétaires recommencent à investir dans ce genre de busines et la reprise intense des fêtes en cette période.La reprise de la consommation génère  une utilisation accrue des emballages et par conséquent des casses des bouteilles et casiers. A titre d’exemple, la Brarudi a enregistré rien que pour l’année 2017, 100 000 casiers de primus 70 cl casssés et ce phénomène concerne toutes les marques Brarudi. Les casses ne peuvent aujourd’hui etre remplacées de facon optimale en raison du manque de devises que traverse le pays.Afin de pallier  à ce manque de devises et continuer à satisfaire les consommateurs, la Brarudi a mis en place un système d’injection d’emballages primus 50 cl  et Amstel 50 cl. Aussi, la Brarudi a renforcé sa flotte de districution de neuf camions supplémentaires afin d’assurer la disponibilité sur tout le territoire national.Par conséquent, il n’y a pas pénurie dans la mesure où toutes les boissons sont disponibles dans un format ou dans un autre, précise le communiqué.

Eric Mbazumutima
 

Ouvrir