Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

DEVELOPPEMENT LOCAL> Rôle des associations agricoles

Ce sont les leviers pour le développement

 

qssLes associations agricoles contribuent au développement de la population si elles sont bien encadrées. Ce sont elles qui servent d’exemple surtout dans l’introduction des nouvelles méthodes lorsque le ministère de tutelle veut faire passer une réforme. Elles sont de véritables leviers pour un développement intégral. C’est le cas d’une association dénommée Dutezimbere igihugu œuvrant dans la commune et province de Muramvya encadrée par un député élu dans cette circonscription. Elle contribue dans la multiplication des semences sélectionnées surtout les pommes de terre.

 

D’après les témoignages recueillis auprès des membres de cette association, durant à peu près deux ans d’existence, l’association Dutezimbere igihugu a déjà multiplié les plants fruitiers. Lievet Nduwayezu est un jeune d’une vingtaine d’années qui vit sur la colline Muramvya. Il a fait savoir que l’association l’a engagé à la fin de l’année 2015. Pour lui, être employé par l’association agricole lui a suscité un besoin de demander à ses parents de lui accorder un lopin de terre pour qu’il cultive lui aussi les prunes de Japon.
M. Nduwayezu a révélé à notre rédaction qu’il a planté 70 plants au mois de mars 2016. Mais actuellement, il récolte entre 50 à 100kg de prunes de Japon tous les 10 jours. Et d’ajouter que l’association lui appuie dans la recherche du marché d’écoulement de ces fruits. Cela lui a permis de projeter la construction de sa maison d’ici une année, a-t-il dit avant de demander à tous les autres jeunes de chercher à adhérer ou à créer des associations.
Juvénal Nsavyimana, est un sexagénaire de la colline, commune et province de Muramvya. Il a signalé à la rédaction du quotidien burundais d’informations que se regrouper en association lui a été bénéfique. Il a indiqué qu’il possède une dizaine de vache mais qu’il n’avait jamais eu l’occasion de pouvoir vendre le fumier. Mais l’association Dutezimbere igihugu dont il est membre lui a été un marché d’écoulement. Il a précisé qu’actuellement, il peut s’acheter ce dont il a besoin grâce à l’argent obtenu de la vente du fumier.

L’administration témoigne : l’association permet le bien-être de la famille

Quant au chef de la zone Muramvya, l’idée du député Rémégie Bazirahomponyoye d’encadrer les agriculteurs à travers l’association a été salvatrice. Il a précisé que ce n’était pas dans les habitudes des élus ou autres hauts fonctionnaires de venir s’investir dans le développement de leur entité. Cet administratif indique que dans plusieurs champs des collines de la commune Muramvya, la population y a planté des prune de Japon car, rassurée que l’association va les aider à trouver les marchés d’écoulement. L’association possède également un vaste champ de pommes de terre qui sert à la multiplication des semences sélectionnées pour la population locale et des autres localités du pays. A ce titre, l’association emploie plus de cents ouvriers qui perçoivent chaque semaine une rémunération qui leur permet à lutter contre la pauvreté extrême dans leur ménage. Le développement commence par le bien-être familial.

Amédée Habimana

Ouvrir