Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

EDUCATION> Mise en garde à l’endroit des directeurs des écoles ayant obtenu moins de 30% aux évaluations nationales

Ils seront destitués avec l’année scolaire 2017-2018

 

La ministre de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique (MEESRS) vient de mettre en garde les directeurs des écoles qui auront obtenu moins de 30% aux concours nationaux. Ils seront destitués de leurs fonctions avec l’année scolaire 2017-2018.

 

Dans sa correspondance N° Réf : 610/CAB/IGEFPF/2861/2017 adressée aux Directeurs provinciaux de l’enseignement (DPE), la ministre burundaise de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Janvière Ndirahisha demande à ces derniers d’aviser tous les directeurs et directrices des écoles publiques dont les résultats sont inférieurs à 30% au concours national, édition 2016 et édition 2017 qu’ils seront destitués avec l’année scolaire 2017-2018.
Dans cette correspondance, la ministre Janvière Ndirahisha précise que faisant suite à la publication des résultats des écoles publiques et privées au concours national d’admission à l’enseignement Post-fondamental et sur recommandation du président de la République du Burundi, tous les directeurs des écoles publiques dont les résultats sont inférieurs à 30% au concours national, éditions 2016 et 2017 seront destitués de leurs fonctions la prochaine année scolaire.
En effet, selon la ministre Janvière Ndirahisha, la compétence d’un directeur ou directrice se manifeste à travers les résultats obtenus aux évaluations nationales. En dessous de 30%, ces résultats s’avèrent comme un indice d’incompétence pour la direction à mener l’école à atteindre le seuil minimal de la qualité souhaitée des enseignements-apprentissages. L’objectif de cette correspondance est donc la mise en garde à l’endroit des directeurs et directrices dont les écoles n’auront pas dépassé ce seuil minimal de réussite lors du concours donnant accès à l’enseignement post fondamental qu’ils seront sans doute limogés. Dans la correspondance adressée au Directeur provincial de l’enseignement de Muramvya, les écoles particulièrement concernées sont en annexe : 5 écoles dans la DCE de Muramvya, 3 écoles dans la DCE de Kiganda ainsi que 2 écoles dans les DCE de Mbuye et de Rutegama.

Correspondance éxploitée par :
Eric Sabumukama(stagiaire)

Ouvrir