Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL>Les perspectives de l’économie mondiale

Un paysage économique mondial en mutation

 

Après des résultats médiocres en 2016, l’activité économique devrait s’accélérer en 2017 et en 2018, surtout dans les pays émergents et les pays en développement. Cependant, il existe une large dispersion des résultats possibles de part et d’autre des projections, étant donné l’incertitude qui entoure l’orientation de la politique économique du gouvernement qui va entrer en fonction aux Etats-Unis et ses ramifications à l’échelle mondiale.

La croissance mondiale pour 2016 est maintenant estimée à 3,1 %, comme prévu en octobre 2016. L’activité économique dans les pays avancés ainsi que dans les pays émergents et les pays en développement devrait s’accélérer en 2017–18 : la croissance mondiale devrait atteindre 3,4 % et 3,6 %, respectivement, des taux inchangés ici aussi par rapport aux prévisions d’octobre.

 

La croissance atteindra 1,9 % en 2017

Dans les pays avancés, il est maintenant prévu que la croissance atteindra 1,9 % en 2017 et 2,0 % en 2018, soit 0,1 et 0,2 point de pourcentage de plus que prévu en octobre, respectivement. Comme indiqué, cette prévision est particulièrement incertaine étant donné les changements qui pourraient être apportés à la politique économique américaine. La projection pour les Etats-Unis est la plus probable parmi un large éventail de scénarios possibles. Elle suppose une relance budgétaire qui porte la croissance à 2,3 % en 2017 et à 2,5 % 2018, soit une augmentation cumulée de ½ point de pourcentage du Produit intérieur brut (PIB) par rapport à la prévision d’octobre. Les projections de croissance pour 2017 ont été révisées à la hausse aussi pour l’Allemagne, le Japon, l’Espagne et le Royaume-Uni, principalement du fait de résultats meilleurs que prévu pendant la dernière partie de 2016. Cette révision à la hausse fait plus que compenser les révisions à la baisse des perspectives de l’Italie et de la Corée.

 

La croissance dans les pays émergents et les pays en développement est estimée à 4,1 % pour 2016

Cependant, l’accélération attendue de la croissance dans les pays émergents et les pays en développement est l’explication principale de l’amélioration des perspectives mondiales pour 2017–18. Comme indiqué dans l’édition d’octobre, cette projection s’explique dans une large mesure par une normalisation progressive de la situation dans un certain nombre de grands pays confrontés aujourd’hui à des tensions macroéconomiques. La croissance dans les pays émergents et les pays en développement est aujourd’hui estimée à 4,1 % pour 2016, et devrait atteindre 4,5 % en 2017, soit 0,1 point de pourcentage de moins que prévu en octobre. Une nouvelle accélération de la croissance, à 4,8 %, est prévue pour 2018.
Les prévisions de base pour l’économie mondiale font état d’une accélération de la croissance sur le reste de l’horizon par rapport au rythme modéré de cette année, dans le contexte de l’état d’esprit positif sur les marchés financiers, en particulier dans les pays avancés. Néanmoins, le risque d’une déception est élevé, comme le soulignent les révisions à la baisse successives de ces dernières années. Dans ce contexte, et étant donné la diversité des positions conjoncturelles et de la marge de manœuvre disponible, les priorités diffèrent d’un pays à l’autre.

Source : FMI
Eric Mbazumutima

 

Ouvrir