Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Etablissements scolaires> Gestion de l’eau et de l’électricité

L’abonnement sera contracté par le bénéficiaire

0011aLa ministre de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Janvière Ndirahisha, a signé au mois d’octobre de l’année dernière, une ordonnance ministérielle portant réglementation de la gestion de l’eau et de l’électricité dans son ministère. Le porte-parole de ce ministère, Edouard Juma, a animé une conférence de presse le mardi 21 février 2017 pour expliquer les raisons qui ont motivé cette ordonnance.

Il a indiqué que cette réglementation consiste à basculer d’une gestion centralisée, où toutes les consommations d’eau et d’électricité étaient payées à partir du ministère, vers une gestion décentralisée, où les charges sont supportées par le consommateur direct.
En d’autres termes, hormis les services de l’administration centrale, l’abonnement à la Regideso est contracté par le bénéficiaire; c'est-à-dire que les écoles, les institutions à gestion autonome et les enseignants en ce qui concerne leur logement, seront responsables de leurs factures.
En effet, l’ordonnance est venue corriger des manquements observés dans certaines écoles : des factures énormes avec beaucoup d’arriérés suite à une mauvaise gestion et un manque de responsabilité. Il fallait mettre fin à cette situation qui constitue une mauvaise éducation des jeunes à ne pas respecter la chose publique.


Le gouvernement ne s’est pas désengagé
Contrairement à ce que certains voudraient le faire croire, le gouvernement ne s’est nullement désengagé dans la prise en charge des dépenses inhérentes à la consommation de l’eau et de l’électricité dans les écoles, a encore dit M. Juma. Une quote-part sera versée aux écoles et calculée en fonction des effectifs ou selon le type de section. En outre, des fonds destinés à l’achat du carburant pour les groupes électrogènes des écoles à internat sont versés régulièrement.

Certains directeurs demandent déjà aux parents de contribuer
Edouard Juma a mis en garde les directeurs et autres responsables scolaires qui demandent des contributions aux parents pour payer l’eau et l’électricité en leur disant que gouvernement s’est désengagé. Une commission de suivi sera mise en place incessamment. Des mesures appropriées seront prises à l’encontre de ceux qui afficheront des signes évidents de mauvaise gestion, a-t-il conclu.

Floride Ndakoraniwe

Ouvrir