Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ONATOUR> Marché de fourniture et installation d’une chaîne de machines à briquettes à base de la tourbe

L’Onatour tient à éclairer l’opinion sur les procédures d’acquisition d’une chaîne de machines pour la fabrication des briquettes combustibles à base de la tourbe ayant fait l’objet de l’article paru dans le Renouveau du 30 décembre 2016 avec titre « Les dessous de la procédure ».

L’Office national de la tourbe (Onatour) , dans le souci de deversifier ses produits à vendre (tourbe) et répondre aux exigences de ses clients qui estiment que la tourbe en mottes se déprécie rapidement , a lancé l’appel d’offres à consultation restreinte (DAOCR) n° DNCMP /282/F/2016 pour la fourniture et installation d’une chaîne de machines pour la fabrication des briquettes combustibles à base de la tourbe.
L’acquisition de cette chaîne de machines à briquettes à base de la tourbe a été une des recommandations formulées dans les rapports des procès-verbaux des différentes réunions du Conseil d’Administration et ceux des commissaires aux comptes pour la diversification de la tourbe et le budget y relatif était chaque fois voté, mais n’a pas été exécuté, car on n’avait pas pu réunir les spécifications techniques de ces machines pour constituer le DAO.
C’est à ce titre que l’Onatour a cherché les spécifications techniques de ces machines et a addressé une demande à la Direction nationale de contrôle des marchés publics (DNCMP) la non objection de passer ce marché par voie de consultation restreinte, conformément à l’article 27 du code des marchés publics auprès de trois sociétes chinoises : Zhengzhou City Wanqi Machinery Manufacturing Co.ltd, Zhengzhou Ruiyong Machinery Manufacturing Co.ltd et Zhengzhou Longyong Heavy Machinery Manufacturing Co.ltd et la DNCMP a donné cette non objection en date du 04 août 2016.
Les services techinques de l’Onatour ont constitué le DAO et l’ont remis à la cellule de gestion des marchés publics de l’Onatour pour analyse et vérification. C’est ainsi que l’appel d’offres a été publié dans le quotidien Le Renouveau n° 9436 du 8 septembre 2016 et sur le site Web des Marchés publics en date du 06 septembre 2016 et l’attestation de publication a été donnée par l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP). L’ouverture des enveloppes a eu lieu le 7 octobre 2016.
Quant aux irrégularités des documents administratifs et techniques des soumissionnaires, la direction générale de l’Onatour souligne que les irrégularités des offres des soummissionnaires sur ce marché ont été constatées par les sous-commissions d’ouverture et d’analyse des offres, à savoir : qu’aucun soummissionnaire n’a respecté le délai d’exécution préscrit dans le DAO, la non conformité des offres ainsi que les garanties de soumission.
Par conséquent, la sous-commission d’analyse des offres a proposé, dans son rapport, la relance du marché, car tous les soumissionnaires n’ont pas respecté les spécifications techniques du DAO.
La direction générale de l’Onatour a , à son tour, transmis les dossiers de ce marché à la DNCMP pour réanalyse et cette direction a donné la non-objection de relancer ce marché. Elle signale aussi que toutes les irréguralités qui se remarquent dans les divers marchés sont minutieusement étudiées par la sous-commission d’analyse des offres de l’autorité contractante. Après, elles sont transmises à la Direction nationale des contrôle des marchés publics (DNCMP) pour réanalyse afin de donner la non-objection.
En rapport avec le côut du marché, la sous-commission d’analyse n’a pas pu se pencher sur les offres financières, car l’évaluation financière intérvient pour les offres jugées techniquement et administrativement conformes au DAO. Or, aucun soumissionnaire n’a été techniquement et administrativement qualifié.
Toutefois, les montants avancés dans l’article publié dans Le Renouveau nous semblent très bas par rapport au cahier de charges du DAO, car, en titre était marqué « un marché d’une machine à briquette à base de la tourbe » alors que l’Onatour a lancé « un marché de fourniture et installation d’une chaîne de machines à briquettes à base de la tourbe qui comprend six (06) unités (machines) à savoir :
-Machine broyeuse
(concasseur) ;
-Mélangeur (Mixeur) ;
-Transporteur ;
-Machine à briquettes
(façonneuse des briquettes) ;
-Deux (02) transporteurs ;
-Découpeur à air comprimé.
L’ Onatour s’interroge sur celui qui a donné l’ information en rapport avec ses prix et pour quels motifs, car le coût de ces machines varie en fonction de leur puissance, de leur qualité et de leur capacité de production. Sinon l’Onatour considère que c’est une confusion de la part de l’informateur et que ce dernier n’a pas consulté le DAO.
En conlusion, l’Onatour informe toutes les personnes physiques et morales que ce marché de fourniture et d’installation d’une chaîne de machines à briquettes à base de la tourbe sera relancé prochainnement afin que l’Office soit doté de cet outil qui lui permettra d’être compétitive et qui répond aux besoins de sa clientèle tout en les invitant à se préparer en conséquence pour concourir.
La direction générale de l’Onatour

Ouvrir