Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

LE RENVOI DES ELEVES DANS LA PERIODE DES EXAMENS> Ses conséquences

Il déstabilise l’élève qui a déjà préparé l’examen

 

Les frais liés à la scolarité sont établis en fonctions de chaque école. Et les parents ou les tuteurs prennent l’engagement de régler les frais pour la scolarité de l’élève. Mais il arrive des cas où ces parents rencontrent des problèmes et pour autant déshonore l’engagement de payer à temps les frais scolaires.

 

Suite au non paiement des frais scolaire à temps, des élèves peuvent être renvoyés le jour de l’examen. Cela pose des problèmes à l’élève car ce dernier est déstabilisé alors qu’il a déjà préparé son examen.
En effet, dans certaines écoles privées, le paiement de frais de scolarité se fait mensuellement. Et au début du mois, on observe des élèves qui sont renvoyés à cause des frais de scolarité. Apparemment ces élèves ne sont pas stressés à cause de cette situation. Mais si cela arrive pendant la période des examens, on voit qu’ils sont stressés. Car un élève renvoyé dans cette période est perturbé à cause de cette situation.
D. K est un élève qui a été renvoyé le jour de l’examen à cause des frais de scolarité. Pour elle, les écoles devraient faire le recouvrement ou les vérifications avant les examens au lieu d’attendre le jour de l’examen pour renvoyer l’élève.
Selon notre source, les examens seuls causent de l’angoisse énorme et s’il s’ajoute un autre stress lié aux frais de scolarité les choses deviennent graves. Elle a révélé qu’il y a des cas des élèves qui sont victimes de la mégarde d’un secrétaire qui a oublié d’enregistrer que l’élève a déjà payé. Cette situation déstabilise l’élève car il doit retourner à la maison pour chercher les reçus, alors que les autres sont en train de faire l’examen. Et le problème est que s’il revient alors que les autres ont déjà passé l’examen, il a droit à un examen de rattrapage alors qu’il n’a pas commis de faute. Pour notre interlocutrice, certaines écoles privées devraient changer les méthodes de procéder afin d’éviter de tels désagréments. Même les enseignants qui doivent donner des examens de rattrapage ne trouvent pas cette procédure efficace étant donné qu’il doit donner un examen de rattrapage alors qu’il y a d’autres choses à faire. Pour ceux qui n’ont pas encore payé les frais de scolarité, D. K trouve qu’il est nécessaire de les laisser faire l’examen et de refuser de leur donner les résultats.

FIDES NDEREYIMANA

Ouvrir