Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Africa Startup> Atelier sur l’entrepreneuriat des jeunes

Echanger les expériences

 

DSC00570Africa Startup est une ONG norvégienne spécialisée dans le démarrage d’entreprises et l’assistance à l’auto emploi. Elle envisage de démarrer au Burundi un projet « d’Enseignements, formations techniques et professionnelles» dans les secteurs de l’agrobusiness, les nouvelles technologies de l’information et de la communication ainsi que les énergies renouvelables. C’est dans cette optique qu’un atelier d’information a été organisé le jeudi 29 décembre 2016 à l’intention des jeunes entrepreneurs.

 

L’Africa Startup a mis en place des modules de formation adaptés dans tous les pays qui seront mis en ligne. Aussi, des modules d’apprentissage sont disponibles pour aider les jeunes à s’auto former. Il s’agit des formations pratiques.
Selon Moussa Masumbuko, coordinateur de ce projet en Afrique de l’est et centrale, cet atelier permet d’échanger les idées, les expériences mais aussi de relever tous les manquements afin de les compléter et combler le vide. Avec ce projet, les jeunes apprennent d’abord la théorie puis la pratique.


Problèmes de capital de démarrage, de manque de laboratoire et de marché découlement des produits

 

Les jeunes entrepreneurs ont soulevé leurs inquiétudes à propos des problèmes de capital pour le démarrage d’un projet, le manque de laboratoire pour analyser la qualité des produits mais aussi le manque de marchés d’écoulement de leurs produits.
Face ces problèmes, M.Masumbuko a indiqué que le capital de démarrage est une question qui revient partout dans les pays où Africa Startup est implanté. Pour palier à cela, cette ONG est en train de collaborer avec les institutions financières comme la KCB et une micro finance basée à Makamba. Ainsi, «nous allons voir ensemble comment octroyer des crédits aux jeunes entrepreneurs », a-t-il souligné. Concernant les autres problèmes soulevés, il a fait savoir qu’après leur établissement, ils vont voir comment les résoudre.
Africa Startup a un système interne basé sur la théorie et la pratique dans tous les secteurs.
Yvette Irambona

Ouvrir