Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

MINISTERE EN CHARGE DE L’HYDRAULIQUE> Bilan des réalisations du premier semestre

000147ppLe ministre Manirakiza s’est dit satisfait des réalisations de son ministère

En marge d’une visite qu’il a effectuée , le jeudi 30 janvier 2020, à la centrale hydroélectrique de Ruzibazi, située en zone Minag, de la commune et province de Rumonge, le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines, Côme Manirakiza, a profité de cette occasion pour présenter le bilan des réalisations du premier semestre de l’année budgétaire 2019 2020. Tenant compte du plan d’action de son ministère, il a signalé que les réalisations sont très satisfaisantes.


Dans sa présentation, M. Manirakiza a d’abord fait savoir que les réalisations du ministère ayant l’hydraulique dans ses attributions sont réparties en trois secteurs essentiels. Il s’agit entre autres du secteur en charge de l’énergie, du secteur en charge de l’eau potable et assainissement de base en milieu rural ainsi que du secteur chargé des mines et carrières.  Dans le secteur de l’énergie, M. Manirakiza a indiqué que le ministère de tutelle a continué à suivre les différents travaux de production de l’énergie, surtout au niveau de la construction des différentes centrales hydroélectriques.  A cela, M. Manirakiza  a précisé qu’au niveau national, six centrales hydroélectriques sont en cours de construction. Il s’agit successivement de la centrale hydroélectrique de Kabu XVI qui produira 20 Mégawatts,   Mpanda, Jiji Mulembwe et celle de Ruzibazi construite par le gouvernement chinois dans le cadre de la coopération sino-burundaise, ainsi que des deux centrales hydroélectriques de Mubuga et Kirasa, qui sont en train d’être construites par des investisseurs privés, et qui produiront successivement 7,5 et 16 Mégawatts.Au niveau régional, il a mentionné que le ministère a pu  suivre les travaux de construction de deux centrales hydroélectriques à savoir Ruzizi III qui va produire 230 Mégawatts pour un montant de 625 millions de dollars américains ainsi que Rusumo avec 80 Mégawatts pour alimenter le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie. Dans ce même secteur, il a signalé que des lignes d’interconnections sont en train d’être construites au niveau national dans tout le pays et au niveau régional.  « En plus de tout cela, les études pour la réhabilitation des réseaux de la ville de Bujumbura sont déjà effectuées afin d’attribuer aux populations citadines un réseau modéré», a ajouté M. Manirakiza.

Pas mal de réseaux d’adduction d’eau potable ont été construits à l’intérieur du pays

Concernant le secteur de l’eau potable et de l’assainissement de base, le ministre Manirakira a informé qu’au cours de ce premier semestre de l’année budgétaire 2019-2020, beaucoup de réseaux d’adductions d’eau potable ont été construits et réhabilités au niveau de tout le pays. A cela, M. Manirakiza a successivement signalé les réseaux d’adductions d’eau potable construits dans les provinces de Bubanza, Ngozi, Karuzi ainsi que la réhabilitation du réseau d’interconnections de  Karama en Mairie de Bujumbura, dans le but de pouvoir alimenter  en permanence le nouveau palais présidentiel « Ntare Rushatsi », soit par les eaux de gravitaires ou de pompage du lac Tanganyika.  Au niveau de ce même secteur, il a aussi parlé du nouveau plan directeur de la ville de Bujumbura qui a été déjà réalisé au cours de ce premier semestre.Dans le secteur des mines et carrières, le ministre a informé que  les travaux d’exploitation des mines,  soit par les sociétés industrielles ou par les exploitations artisanales, ont été également suivis par le ministère de tutelle au niveau de tout le pays. M. Manirakiza a en plus signalé qu’au cours de ce même semestre, d’autres sociétés ont également vu le jour, et continuent à faire des recherches dans les différentes localités du pays afin de découvrir d’autres minerais qui pourront être exploités dans l’avenir.
« Cent soixante onze permis d’exploitations artisanales ont été octroyés »Dans la poursuite des réalisations  de son ministère, et plus précisément dans le demaine du renforcement des activités du  secteur  des mines et carrières, M. Manirakiza a dit que 171 permis d’exploitations artisanales ont été octroyés avec plus de 276 sites d’exploitations suivis. « Quantitativement, au niveau de ce secteur, et durant ces six derniers mois, nous avons pu produire  380 tonnes de coltan et cassitérites, 816 kilos d’or et 100 tonnes de terres rares. Et avec l’exportation de  cette production, nous avons rapatrié un montant de trente deux millions de dollars américains », a renchéri M. Manirakiza.  Ce dernier a terminé en promettant que le ministère ne ménagera aucun effort  de prendre toutes les mesures nécessaires dans le but de continuer à augmenter la production dans tous ses secteurs d’activités.

Avit Ndayiragije

Ouvrir