Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ECOLE « EPHPHATHA »> Etat d’avancement des cours pour la classe de 9e année

Beaucoup reste à faire

 000KLIOUL’avancement des cours à l’école de l’Ephphatha dans la classe de 9e année n’est pas satisfaisant malgré les efforts fournis par les enseignants et les élèves.  Le problème majeur est que les élèves sourds-muets ont un rythme d’apprentissage très bas et  ils oublient très vite.  
Le préfet des Etudes de l’Ephphatha, Zabulon Nkurunziza, a fait savoir que normalement, la Direction provinciale de l’enseignement (DPE) donne une répartition des matières pour chaque trimestre. Pour le premier trimestre, a-t-il  indiqué, le niveau des réalisations de cette école est à peu près à 60%. Pour dire qu’elle est encore en arrière par rapport aux autres écoles qui sont déjà probablement à 100%. M. Nkurunziza a précisé que le problème est  que les élèves sourds-muets  apprennent très lentement et oublient très vite. C’est pourquoi l’avancement des matières n’est pas satisfaisant. Pour faire face à cette situation, M. Nkurunziza a indiqué que les enfants de la 9e année n’ont pas droit aux vacances. Aussi, a-t-il précisé, ces élèves  n’ont pas de repos le week-end car ils vont en classe. Il a précisé que malgré les difficultés d’apprentissage, ces élèves  ont du courage pour avancer. M. Nkurunziza a signalé que, dès le début de l’année, les enseignants fournissent beaucoup d’efforts pour que ces élèves puissent atteindre un niveau leur permettant de passer le concours national avec les élèves des autres écoles.Notre source a dit que le test d’entraînement au concours national au niveau de la DPE a montré comment cette école peut se préparer davantage au concours national. Car, ils ont constaté qu’il y avait des matières non encore vues dans ce test. Mais, pour les matières déjà vues, il a souligné que les élèves ont essayé de répondre aux questions. Il faut signaler que les élèves de la 9e à cette école sont au nombre de trois.

Les résultats au test d’entraînement pourraient s’améliorer

Concernant les résultats à ce test d’entraînement, M. Nkurunziza a dit que le premier a obtenu 41 %. Mais les deux autres ont obtenu des dizaines, a-t-il ajouté,  c'est-à-dire 19% et 16%. Selon le préfet des études de l’Ephphatha, dans le classement au niveau de la DPE, le taux de réussite pour cette école est zéro parce que personne n’a obtenu 50%. Mais pour l’école, ces résultats pourraient s’améliorer surtout que c’est pour la première fois qu’elle arrive en 9e année. Pour les élèves, ils ont vu à quoi ressemblent les questions du concours national et ils ont remarqué aussi où résident leurs difficultés.  Pour les enseignants, ils ont déjà remarqué qu’il est très important d’insister sur les  exercices d’application. M. Nkurunziza a signalé que, maintenant que les élèves ont vu les résultats, l’école  interpelle tous les  enseignants de continuer à multiplier les efforts afin que dans l’autre test d’entraînement, les résultats ne puissent pas aller en-dessous de 50%.M. Nkurunziza a précisé que cette école fait face à un manque d’enseignants qualifiés. Heureusement, a-t-il ajouté, que le directeur provincial de l’Enseignement en mairie de Bujumbura a promis d’y affecter bientôt des enseignants qualifiés. C’est pourquoi il a pris l’occasion pour remercier le ministère en charge de l’éducation qui continue à veiller sur le bien-être des élèves en général et des enfants qui vivent avec handicap en particulier.  M. Nkurunziza a souligné que,  lorsque ces enseignants seront affectés à l’Ephphatha, cette dernière  aura le rôle de les former dans le langage des signes.

Fidès Ndereyiana

Ouvrir