Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

PANIER DE LA MENAGERE> Les produits vivriers après les fêtes de fin d’année

Les prix ont sensiblement diminué

00000 23000000 panier copyLe mouvement était inhabituel au marché NgagaraII dit «Cotebu», au matin du jeudi 02 janvier,car les vendeurs n’étaient pas nombreux, par conséquent les produits aussi. Quant aux prix des denrées alimentaires, nous avons remarqué lors de notre passage, une diminution des prix pour certains produits mais d’autres sont restés inchangés. Il y a même ceux qui ont monté de prix.

Voici le tableau récapitulatif qui montre les prix avant les fêtes de fin d’année et ceux d’après les fêtes.Voici le tableau récapitulatif qui montre les prix avant les fêtes de fin d’année et ceux d’après les fêtes.

Les prix des produits couramment utilisés pendant les fêtes ont sensiblement diminué. Néanmoins, certains produits comme le petit pois, la viande, le haricot frais, n’ont pas diminué. Nous avons essayé d’en savoir plus sur la raison du statuquo de ces prix, les vendeurs nous ont dit qu’il y a des produits qui se vendent suivant le mouvement du marché. Pour les autres les prix sont liés à leur rareté. Il y a  un bon bout de temps que la viande a augmenté de prix, les bouchers nous ont dit que cela est dû au manque de vaches à abattre. Les changements climatiques sont aussi à la base de la hausse ou de la baisse des prix. C’est le cas du haricot frais qui manque sensiblement sur le marché. Le prix de l’offre est largement inférieur à celui de la demande.En général, quand un produit est suffisamment disponible au marché, il se vend moins cher.

Aline Nshimirimana

Ouvrir