Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

MARCHE BUJuMBURA CITY MARKET> Le mouvement qui y règne à la veille de la fête du nouvel An 2020

Il est très réduit par rapport aux années antérieures

0001214Le mouvement qui règne sur le marché Bujumbura City Market dit « chez Sion » est très réduit par rapport aux années antérieures. Selon certains commerçants et clients trouvés sur place, la raison majeure serait la pauvreté qui fait rage dans ces jours de fin d’année au sein de la population, ainsi que la hausse des prix sur le marché.


Le constat fait par notre rédaction est que le mouvement est très réduit par rapport aux années antérieures. Certains commerçants et clients trouvés sur place ont indiqué que la raison majeure de cette réduction serait la pauvreté qui fait rage dans ces jours de fin d’année et la hausse des prix qui s’observe aujourd’hui sur le marché.On était habitué à voir un grand mouvement de clients dans les marchés la veille des fêtes de fin d’année, qui se précipitaient pour acheter des vivres de différentes sortes, des habits et des chaussures là où ils causaient même des embouteillages énormes entre les allées du marché. Au marché Bujumbura City market, ce n’était pas le cas. La plupart des allées de ce marché était peu peuplées.

Les commerçants de ce marché précisent que les clients viennent un à un alors qu’ils étaient habitués de les voir venir en grand nombre dans ces jours des préparatifs des fêtes de fin d’année. « Dans les années passées, nous cherchions même des renforts pour nous aider à accueillir les clients, du fait qu’ils venaient en masse. Mais aujourd’hui, c’est comme s’il n’y a pas de fête. », ont précisé Callixte Karorero, un commerçant des tissus de différentes sortes et des pagnes des femmes, et Mwamini Muhimpundu, commerçante des chaussures. Ils ont dit  que même si les clients sont moins nombreux que ceux des années antérieures, Ils ont augmenté dans ce mois de décembre par rapport aux autres mois. Dans les stands des vivres, la situation étaient normale même si les prix des denrées alimentaires étaient revus à la hausse par rapport aux autres jours.En comparant le mouvement qui régnait au marché Bujumbura City market à la veille de la fête du Nouvel An et celle de Noël, les commerçants de ce marché ont indiqué que pendant la veille de la fête de Noël, il s’observait un grand mouvement de clients plus que la veille du Nouvel An, même si ce n’était pas semblable aux années antérieures.

Julien Nzambimana

Ouvrir