Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ENSEIGNEMENT> Atelier de validation de la Politique enseignante au Burundi

Doter son système éducatif d’un personnel enseignant efficace de manière durable

 

DSC07579En collaboration avec la Maison de l’Unesco pour la culture de la paix au Burundi, le ministère en charge de l’éducation et de l’enseignement supérieur a organisé du 4 au 5 novembre 2019 un atelier de validation de la politique enseignante au Burundi. Cela permettra au pays de doter son système éducatif d’un personnel enseignant efficace de manière durable. 

 

Dans  son allocution, la ministre de l’Education, de la formation technique et professionnelle, Janvière Ndirahisha,  a indiqué qu’afin de doter notre système éducatif d’un personnel enseignant efficace de manière durable, il est capital de concevoir et mettre en œuvre une politique fondée sur des données fiables et élaborées avec la participation de tous les acteurs concernés. Selon la ministre Ndirahisha, le Burundi est confronté au défi majeur d’augmenter le nombre d’enseignants et surtout d’améliorer leurs compétences professionnelles. Et cela en tenant compte de la demande sans cesse croissante en éducation de la population scolarisable à tous les niveaux de l’enseignement. Le rôle majeur des enseignants et de l’enseignement pour un apprentissage efficace à tous les niveaux de l’éducation a été reconnu dans le cadre de l’action Education 2030 et ainsi érigé en rang de priorité dans les documents de politiques sectorielles ainsi que dans le Plan national de développement (PND) 2018- 2027. Au niveau de l’enseignement supérieur, on accorde l’importance à la politique des études supérieures et aux enseignants dans le cadre de la mise en œuvre de l’objectif de développement durable(ODD) 4 b et c.  Aussi, l’axe 5 de l’orientation stratégique 2 (développer le capital humain) du PND 2018-2027 en rapport avec l’enseignement supérieur et l’appui au processus  souligne la sollicitude du gouvernement envers ce palier d’enseignement.

L’Unesco a promis d’appuyer le Burundi dans la mise en œuvre de cette politique

Mme Ndirahisha a salué les efforts consentis par les pouvoirs publics notamment pour motiver les enseignants de l’université du Burundi et améliorer leurs conditions de vie et de travail. Le gouvernement attend de ces professeurs, une bonne production  en matière de recherche scientifique et d’innovation, de l’amélioration de la qualité des enseignants et l’alignement des institutions d’enseignement.Auparavant, le coordonateur régional de l’Unesco en Afrique centrale, Hilaire Mputu, a indiqué qu’au Burundi, des changements notables dans le système éducatif ont été enregistrés. Il a cité notamment  la concrétisation de l’école fondamentale et la mise en place de nouvelles entités de supervision des écoles ; l’instauration du système BMD pour la formation des enseignants du cycle 4 de l’école fondamentale et post fondamentale, etc.Selon M. Mputu, la création du cadre consensuel de développement professionnel des enseignants a nécessité l’actualisation de l’étude sur la question enseignante réalisée en 2012 par le Cridis (Centre de recherche et d’intervention pour le développement individuel et social).  M. Mputu a promis qu’après la validation de la politique enseignante, l’Unesco restera aux côtés du gouvernement du Burundi  pour l’appuyer dans la mise en œuvre de cette politique, y compris à travers le partage de bonnes pratiques venant d’autres pays.

Ezéchiel Misigaro

Ouvrir