Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ENTRETIEN> Causes d’abandons scolaires et de grossesses des élèves

Elles sont notamment liées aux problèmes socio-économiques

 

IMG 100Les causes des abandons scolaires et des grossesses des élèves sont multiples. Les problèmes socio-économiques, les nombres des élèves qui augmentent du jour au jour et la méconduite de certains éducateurs en sont les causes majeures. Les statistiques montrent que ce sont les garçons qui abandonnent l’école plus que les filles. Les conséquences sont énormes aussi bien pour le pays et qu’à la société. 

 

Dans un entretien avec la directrice générale de l’enseignement fondamental et post-fondamental général et pédagogique, Jeannine Ihorimbere, elle a fait savoir que les causes d’abandons scolaires et de grossesses des élèves sont multiples. Certaines causes découlent des parents des élèves eux-mêmes et leurs éducateurs tandis que d’autres sont issues de nombre d’élèves qui augmentent du jour au jour.Selon Mme Ihorimbere, la plupart des parents ont démissionné dans l’éducation de leurs enfants. Ce qui fait que les enfants font tout ce qu’ils veulent. Elle a précisé que le nombre d’abandons scolaires a augmenté entre 2015-2018. Actuellement, les chiffres d’abandons des garçons sont les plus élevés que ceux des filles. Mme Ihorimbere a expliqué que le nombre des garçons qui abandonnent l’école sont plus élevés dans les provinces qui sont frontalières aux autres pays voisins. Ils abandonnent l’école pour aller chercher de l’argent dans ces pays. En général, elle a informé que les abandons scolaires sont de plusieurs ordres. Certaines causes sont, la pauvreté dans les familles, les effectifs pléthoriques dans les classes, l’ignorance des parents et de certains élèves sur l’importance de l’école, grossesses et mariages précoces pour les jeunes filles et la dégradation des mœurs et valeurs socioculturelles.  Pour les grossesses des élèves, Mme Ihorimbere a indiqué que la méconduite de certains éducateurs, le copinage et l’impunité sont les causes majeures de ces grossesses. Selon elle, les présumés auteurs des grossesses sont les autorités scolaires, les autres élèves, les tuteurs, les parentés, les commerçants, les militaires, etc. Elle a ajouté que le manque d’information aux jeunes filles sur leur changement physiologique contribue beaucoup à l’augmentation des grossesses des élèves.Mme Ihorimbere a fait savoir que les conséquences des abandons scolaires et des grossesses des élèves sont énormes tant au niveau scolaire, social et pour le pays. Elle a terminé en informant que des stratégies ont été mises en place pour éradiquer ce fléau qui handicape l’avancement normal des élèves dans leurs études.

Julien Nzambimana (Stagiaire)

Ouvrir