Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

OBR> Quelques avancées après dix ans d’existence

La gestion des performances des employés a permis d’améliorer les résultats

 

DSC 0051 3L’Office burundais des recettes  (OBR) a connu des avancées  après dix ans d’existence.  Parmi elles, le commissaire général de l’OBR, Audace Niyonzima, a cité la gestion des performances des employés qui a permis d’améliorer les résultats à tous les échelons.  

 

Lors de la conférence de presse que le commissaire général de l’OBR a animée, le mardi 29 octobre 2019 en marge de la célébration du dixième anniversaire de l’OBR et la 4e édition de la Journée du contribuable, il a cité des avancées pour cette institution. M. Niyonzima a indiqué que, depuis 2011, l’OBR a toujours mené une planification stratégique quinquennale de ses activités et, au niveau de la planification opérationnelle, des Plans d’actions annuels et trimestriels ont toujours été mis en place et ont servi de base d’évaluation des performances  des services et des employés. Ainsi donc, a ajouté M. Niyonzima, l’OBR s’est doté d’outils légaux, stratégiques et réglementaires à base de son fonctionnement. Il s’agit notamment du Plan stratégique quinquennal, de la Stratégie de lutte contre la pauvreté et corruption, de Stratégie de formation du Rapport d’évaluation des services de l’OBR selon la méthode TADAT, de la Stratégie de communication ainsi que de la Stratégie de gestion des ressources  en cours de développement. Il n’a pas manqué de dire que la gestion des performances des employés sur base des objectifs SMART a permis d’améliorer les résultats à tous les échelons.

L’OBR est membre de divers comités techniques au niveau mondial

Dans le but de réaliser une prospection des potentialités à exploiter pour optimiser la  collecte des recettes, M. Niyonzima a fait savoir que l’OBR mène des études sur des sujets divers. Il a dit qu’en plus des analyses  statistiques courantes sur les réalisations de l’OBR et la production des statistiques, divers thèmes ont été explorés. L’OBR compte continuer à réaliser d’autres analyses en vue de guider les décisions qui seront prises dans le cadre de l’optimisation  de la collecte des recettes.Selon le commissaire général de l’OBR, l’information, la sensibilisation et l’éducation des contribuables sont d’une importance capitale pour le civisme fiscal. C’est ainsi que, a-t-il dit, dans le but d’assurer la transparence de ses opérations, l’OBR a adopté différents canaux d’information au public et une série de programmes visant la sensibilisation, la formation et l’éducation des contribuables.  « Au niveau de la collaboration et du partenariat, l’OBR est membre de divers comités techniques au niveau mondial, régional et sous-régional. Au niveau local, l’OBR collabore avec l’administration locale à tous les échelons, les médias, le secteur privé via  CFCIB, l’Api, etc», a précisé M. Niyonzima. 

Un obstacle à l’optimisation des recettes

Selon le commissaire général de l’OBR, tous ces résultats encourageants ont été enregistrés dans un contexte qui n’était pas  toujours facile. Il a cité comme entrave le manque d’infrastructures, le niveau d’informatisation encore bas, la persistance de la fraude, de la corruption, du secteur informel, ce qui constitue un obstacle à l’optimisation des recettes.  La réponse à tous ces défis n’est autre que la sauvegarde des acquis. M. Niyonzima a souligné que l’OBR ne cessera jamais d’adapter son savoir-faire aux besoins des contribuables par l’adoption de la planification et la gestion axées sur les résultats.Parmi les grandes perspectives, M. Niyonzima a rassuré que l’OBR va continuer la décentralisation de ses bureaux, travailler dans le sens de la simplification des procédures, la lutte contre la fraude et la corruption, le renforcement des capacités de son personnel, la réalisation d’études stratégiques, la sensibilisation du public, sans oublier la politique de modernisation du système informatique.  Le commissaire général de l’OBR  a laisser entendre que la célébration de la Journée du contribuable constitue une opportunité de réveiller les consciences sur l’importance de la conformité fiscale dans le développement économique du pays. Selon lui, la série d’activités organisées vise à rassembler différents partenaires afin de dialoguer, échanger et comprendre de la même façon tous les aspects liés au civisme fiscal.

Ezéchiel Misigaro

Ouvrir