Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

PREMIERES ANNEES DU FONDAMENTAL> Les activités après la révision des programmes

Elles avancent bien malgré quelques manquements

 

Les activités scolaires vont bon train dans les premières années du fondamental à l’Ecofo Stella Matutina après la révision du système éducatif dans l’enseignement fondamental. Comme le début de chaque nouveauté  est toujours difficile, le manque de certains matériels scolaires du nouveau système dans ces premières années entrave les activités scolaires. 

 

Dans un entretien accordé au quotidien d’information « Le Renouveau », le jeudi 26 septembre 2019, Béâtrice Niyoyankunze, une enseignante de la première année du fondamental à l’Ecofo Stella Matutina, fait savoir que les activités vont bon train malgré quelques manquements.Selon Mme Niyoyankunze, la révision  des programmes dans le système éducatif burundais vient au moment opportun. Elle précise que l’ajout de l’anglais et du kiswahili dans l’enseignement fondamental présentait une gêne aussi bien  pour les enseignants que pour les élèves. « La plupart des enseignants avaient des difficultés lors de l’enseignement de l’anglais et du kiswahili. Il y avait également un problème d’interférence des langues chez les élèves»,   ajoute-t-elle. Mme Niyoyankunze informe qu’à présent, le kirundi est privilégié dans les premières années. Le français sera enseigné au cours du deuxième trimestre. Cela est d’une importance capitale du fait que les enfants avanceront dans les classes supérieures avec une bonne maîtrise de leur langue maternelle.

Le manque du matériel entrave les activités scolaires

Mme Niyoyankunze informe qu’ils éprouvent des difficultés liées au manque du matériel  scolaire en rapport avec l’enseignement du nouveau système qui vient de débuter cette année-ci dans les premières années du fondamental.  La directrice de l’Ecofo Stella Matutina, Marie-Claire Inamahoro, indique que le matériel sera disponible d’ici quelques jours. Elle fait savoir qu’en collaboration avec  la Direction communale de l’enseignement, l’école a fait recours aux photocopies de la matière à enseigner en attendant la disponibilité du matériel didactique adéquat. Mme Niyoyankunze signale également que l’ajout de trente cinq lettres de l’alphabet qui étaient enseignés en deuxième dans le cours du kirundi rendra difficile la maîtrise de l’ alphabet pour les enfants des premières années. Même la plupart des élèves de la deuxième année ne parvenaient pas à le maîtriser facilement.La directrice de l’Ecofo Stella Matutina appelle les enseignants, surtout ceux de la première année, de relire chaque fois les nouveaux matériels. Les directeurs, quant à eux, doivent assurer un suivi régulier afin que ce nouveau système donne des meilleurs résultats.

Julien Nzambimana (Stagiaire)

Ouvrir