Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ABANDON SCOLAIRE> Les causes

La méconduite et l’adolescence en sont les principales causes

 

IMG 059De nos jours, les abandons dans les écoles se multiplient. Certains sont causés par des facteurs sociaux et d’autres par la méconduite des jeunes dont la cause principale est l’adolescence. Les conséquences sont néfastes pour la société et pour ces jeunes mêmes. La collaboration entre les autorités scolaires et les parents des enfants peut être un remède à ce fléau. 

 

Dans un entretien du mercredi 11 septembre 2019 avec Martin Nsengiyumva, un retraité et parent de dix enfants, il signale que la méconduite et l’adolescence sont les principales causes de l’abandon scolaire chez les jeunes. Le Renouveau s’est également entretenu avec Antoine Nsengiyumva, directeur du lycée communal de Karonda, en commune et province de Rumonge, fait savoir que les conséquences sont néfastes tant pour la société que pour ces jeunes.Antoine Nsengiyumva informe que l’année scolaire écoulée, douze élèves ont abandonné l’école au lycée communal de Karonda et la plupart d’entre eux sont des garçons. Les facteurs influençant cet abandon dans plusieurs écoles sont multiples. M. Nsengiyumva signale les grossesses non désirées chez les filles, les mariages précoces et l’échec scolaire qui entraîne le découragement. Il ajoute que, suite au chômage qui affecte beaucoup de jeunes qui terminent leurs études, certains préfèrent abandonner leurs études pour se lancer dans le commerce. « Les autres quittent le pays pour aller chercher de l’argent dans d’autres pays africains. », signale M. Nsengiyumva.Selon Martin Nsengiyumva, l’adolescence est la principale cause de l’abandon scolaire chez les jeunes. Il ajoute aussi que la plupart des jeunes d’aujourd’hui manquent de respect envers leurs parents. Ils préfèrent écouter leurs compagnons plus que  leurs parents, ce qui provoque la méconduite de ces derniers envers leurs supérieurs et les autorités scolaires. Cela provoque également, pour la plupart des jeunes, la consommation des stupéfiants. « Le résultat de tout cela est l’abandon scolaire », précise-t-il.Antoine Nsengiyumva fait savoir que lorsqu’un enfant abandonne ses études, les conséquences se manifestent dans son avenir et tout son sort retombe sur sa famille. Un grand nombre de jeunes qui abandonnent leurs études le font sous prétexte de gagner rapidement une vie meilleure. Désillusionnés, les uns se lancent dans la consommation de stupéfiants tandis que les autres se lancent dans des groupes des malfaiteurs. Le directeur du lycée communal de Karonda fait savoir qu’une collaboration entre les autorités scolaires et les parents des enfants peut être un remède à ce fléau dont souffre la jeunesse d’aujourd’hui.

Julien Nzambimana (Stagiaire)

Ouvrir