Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ZONE GIHOSHA> Réalisations de la coopérative Sangwe

Des projets qui méritent un encouragement particulier 

 

IMG 0003«Après avoir constaté la cherté liée à l’insuffisance de poules et d’œufs, nous avons pensé à l’élevage de poules.  Cependant comme les poussins vendus à la société Mutoyi sont très chers, nous avons décidé de fabriquer une couveuse traditionnelle à partir des matériaux disponibles. Les résultats de la couveuse manufacturée sont encourageants.», a indiqué le président de la coopérative Sangwe de la zone urbaine de Gihosha, Déo Hatungimana lors d’un entretien du jeudi 5 septembre 2019. 

 

Au cours d’un entretien accordé à la rédaction du quotidien Le Renouveau au chantier de la coopérative Sangwe, le président de cette dernière, Déo Hatungimana a expliqué  que la couveuse manufacturée possède une lampe à pétrole pour se procurer de la chaleur nécessaire de 38°Celsius.  En dessous des œufs, est placé de l’eau pour la régulation de l’humidité. Il a ajouté que la chambre de couvaison doit être chaude et humide. C’est pour cette raison qu’elle est placée entre le tuyau d’entrée de la chaleur en haut et la chambre de gestion de l’humidité en bas. Il a indiqué que la machine est pourvue des trous d’aération qui aident à réguler la température afin qu’elle reste constante. Ces trous sont bouchés ou ouvert selon que la température monte ou diminue. Il a fait savoir que les premiers résultats sont encourageants car les poussins que la couveuse a déjà fait clore sont en bonne santé.

Grâce aux talents et aux connaissances, il y a un grand espoir

M. Hatungimana a dit que ce projet constitue un espoir d’avenir du fait que les idées mises ensemble et les différentes connaissances de l’équipe dont les membres sont les lauréats des universités constituent un avantage à la réussite. Expliquant ainsi, il faisait allusion aux talents de fabriquer eux mêmes certains appareils dont ils ont besoin comme le mire-œuf dont le rôle est comparé à celui de l’échographie. Le mire-œuf permet d’observer l’intérieur de l’œuf en cour de couvaison pour suivre son évolution. Il a ajouté que c’est par cette équipe que les poules sont bien soignées, bien vaccinées et bien nourries.  M. Hatungimana a fait savoir que l’équipe compte améliorer la couveuse pour pouvoir utiliser le courant électrique à la place de la lampe à pétrole. Cependant, M. Hatungimana a regretté que ce projet rencontre certains défis comme le manque de place. «Nous sommes contraints de déménager de temps en temps car les locataires des maisons après avoir constaté que notre projet tend à s’améliorer exigent la montée du loyer.»s’est-il indigné. Il a profité de l’occasion pour solliciter le soutien de tout volontaire surtout en ce qui concerne la place où implanter le chantier mais aussi le soutien financier et matériel.

FIACRE NIMBONA (stagiaire)

Ouvrir