Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ZONE KINAMA> Réouverture du marché réhabilité

Malgré le retard de certains marchands, les activités continuent dans l’ambiance

 

IMG 1008Après une période de réhabilitation jugée longue par certains usagers, le marché de Kinama a réouvert ses portes le lundi 02 septembre 2019. Les vendeurs et les acquéreurs que la rédaction du quotidien Le Renouveau a trouvé sur place le mardi 3 septembre 2019 sont satisfaits de la réouverture du marché, d’autant plus qu’il a été bien réhabilité. 

  

Les commerçants ont fait savoir au journal Le Renouveau que l’inquiétude était grande concernant la prochaine saison pluviale car la place qui avait été aménagé pour abriter provisoirement ce marché était inondé par les eaux de pluie. A l’intérieur du marché, nous avons constaté que certains commerçants  n’ont pas tardé à étaler leurs marchandises pour répondre aux demandes des clients alors que d’autres ne se sont pas encore installés. Construire les kiosques en métal est obliatoire pour éviter les risques d’incendie. Des pistes suffisamment larges permettant l’accès aux différents coins du marché facilitent  également la circulation de la foule. Les mêmes pistes servent de sécurité du marché en cas d’incendie. Elles sont assez larges pour permettre aux camions anti-incendie d’intervenir à l’intérieur du marché. Cependant, du coté des vendeurs d’huile de palme certains se lamentent. Les femmes retrouvées sur ce lieu disent qu’elles sont exposées au soleil mais aussi à la pluie tout le long de la journée car le lieu aménagé pour cette vente n’est pas couvert. Pire encore, elles disent que l’huile de palme se dégrade une fois mêlé avec de l’eau ou exposé a un soleil accablant. Même si l’intérieur du marché est pourvu de fontaines, le danger lié à la carence d’eau est imminent. La coupure d’eau observée dans certains quartiers de la mairie n’en pas épargné le marché de Kinama. Tout autour du marché, surtout du côté Nord-est et Sud-est s’observe un attroupement de vendeurs et d’acheteurs qui, paraît-il, n’ont aucune intention de se délocaliser pour s’installer à l’intérieur du marché. Pour ce faire, les marchands ont fait savoir au Renouveau que les places disponibles dans ce marché ne correspondaient pas  au nombre de marchands qui attendaient  d’en avoir, raison pour laquelle ceux qui n’ont pas pu avoir de place n’ont pas d’autres choix et que cet attroupement à l’extérieur du marché est normal pour tous les marchés.  

FIACRE NIMBONA (stagiaire)

Ouvrir