Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

UGL> Rencontre étudiants-entrepreneurs

Aider les étudiants à préparer leur avenir

 

DSC 2180Le vendredi 30 Août 2019, l’Université des Grands lacs a organisé une rencontre étudiants-entrepreneurs. L’objectif était d’aider les étudiants de cette université à préparer leur avenir.   

 

Dans son mot d’ouverture, le recteur de l’Université des Grands lacs, Hélmenegilde Ndoricimpa a indiqué que dans le monde et surtout dans les pays africains sans oublier le Burundi, le chômage est une réalité. Et d’ajouter qu’actuellement,  même  ceux qui terminent les universités ne trouvent pas facilement d’emplois. Pour y remédier, M. Ndoricimpa a précisé qu’on a jugé bon de mettre en avant le cours d’entrepreneuriat pour qu’à la fin des études, les lauréats puissent s’occuper utilement et voler de leurs propres ailes. « Dans notre université, ce cours d’entrepreneuriat est enseigné dès la première année », a dit M. Ndoricimpa avant d’ajouter que  cela  permet d’entreprendre une activité ou un projet qui va faire vivre l’entrepreneur, vivre sa famille et donner de l’emploi aux autres. », a dit M. Ndoricimpa. Les entrepreneurs qui étaient présents ont prodigué divers conseils à ces étudiants. Ils ont indiqué que pour entreprendre une activité, il ne faut pas commencer avec un grand capital. « Si on veut se lancer dans l’entrepreneuriat, il faut commencer avec un petit capital, cela permettre de suivre de près l’évolution du projet mais aussi de constater à l’avance le gain ou la perte », ont-ils dit avant d’ajouter que le début est toujours difficile. Ils ont également souligné que tout projet présente des défis. Toutefois, il ne faut pas abandonner.  Quand on est entrepreneur,  il faut affronter les risques et il faut changer le business quand cela ne marche pas. Comme défis, ces entrepreneurs ont notamment parlé du manque de moyens pour exécuter de grands projets, le manque d’hypothèque pour recevoir des prêts bancaires, les risques et catastrophes, etc. Ces entrepreneurs ont terminé en invitant les jeunes d’avoir la détermination dans la vie, d’être des personnes de confiance et d’adhérer dans des associations. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir