Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

SEMAINE DE LA MICROFINANCE> Point de presse organisé par ICCO Coopération

Améliorer l’inclusion financière pour faire face à la problématique de la finance rurale

 

DSC 0739Dans le cadre de la Semaine de la microfinance organisée du 5 au 9 août 2019, l’organisation ICCO Coopération a animé un point de presse, le jeudi 8 août 2019. Les intervenants sont revenus sur la problématique de la finance rurale au Burundi. 

 

Lors du point de presse, Bernard Netlyn, directrice régionale des Opérations d’ICCO Coopération a d’abord fait le point sur la problématique de la finance rurale au Burundi. D’après elle, 73% de la population burundaise est exclue financièrement, selon les statistiques de la Banque de la république du Burundi (BRB) en 2012. « Les femmes et les jeunes n’ont pas suffisamment d’inclusion financière », a-t-elle souligné. Mme Netlyn a dit que, pour faire face à cette problématique, ICCO Coopération veut mener la réfléxion innovante pour pouvoir trouver les moyens d’améliorer l’inclusion financière au Burundi et aussi amener les produits qui peuvent aider à lutter contre ce problème assez inquiétant.Des outils ont été mis en place pour pouvoir faire face à cette problématique d’une manière innovante et pratique. Willy Hatungimana, directeur pays d’ICCO Coopération a indiqué que cette organisation a mis en place un programme initié en 2014. Ce programme consiste à développer les outils adaptés au monde rural, notamment les financements pour les producteurs regroupés en organisations paysannes. Pour relever ce défi d’accès à la finance rurale inclusive au Burundi, l’organisation ICCO Coopération contribue, depuis, quatre ans, à assoupir les contraintes qui entravent  le développement des services financiers à l’intention des familles de petits agriculteurs, dont les femmes, les jeunes et de  petites entreprises agroalimentaires. Elle soutient et encourage aussi les secteurs financiers à développer des approches innovantes.Bernard Kinyata, président du Conseil d’administration du Réseau des institutions de microfinance (RIM) et directeur général de Inkingi-RCECA a, quant à lui, mentionné que le partenariat entre ICCO Coopération et le secteur de la microfiance a permis aux institutions de microfinance de renforcer leur présence en milieu rural mais également de renforcer le financement agricole. Ce partenariat a permis également de dévélopper de nouveaux produits adaptés aux financements agricoles, ce qui permet aux agriculteurs d’avoir accès aux crédits.

Eric Mbazumutima, Yves Ndekatubane (stagiaire)

Ouvrir