Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

PACSC>Journée d’information sur les sous-projets et autres activités

Onze provinces seulement ont été ciblées

 

Le projet d’Appui à la compétitivité du secteur café (Pacsc) a organisé le mardi 30 juillet 2019, une journée d’information sur les sous-projets et autres activités financées par le projet dans les provinces hors zone prioritaire dudit projet.  Le projet concerne seulement six provinces à savoir Gitega, Karusi, Kayanza, Ngozi, Muyinga et Kirundo. 

 

Le coordinateur national du Pacsc, Evariste Ngayempore a fait savoir que le projet a organisé cette journée d’information sur les sous-projets et autres activités en faveur des onze provinces qui ne sont pas concernées par le projet pour plusieurs raisons. D’abord il a commencé à rappeler les six provinces dans lesquelles  le projet mène ses activités sur les 17 qui produisent du café. « Avant on faisait des réunions ensemble et on parlait des activités du projet en général. Mais pour le moment, nous avons voulu parler des activités qui ne concernent que les onze provinces.  

Les activités menées dans les six provinces 

Normalement dans les six provinces concernées par le projet, nous menons les activités de rajeunissement des vieux caféiers par la replantation  et par le recepage et nous avons aussi un programme d’accompagnement de ce rajeunissement en l’occurrence la mise en place des cultures intercalaires dans les caféiers replantés et recepés. Les cultures intercalaires sont surtout le haricot avec un paquet d’intrants, le DAP, la fumure organique et les produits phytosanitaires. Nous avons un programme de faciliter l’accès aux engrais minéraux et les produits phyto pour la lutte contre la rouille et l’anthracnose et un programme de diffusion de bonnes pratiques agricoles y compris les pratiques résilientes aux changements climatiques notamment les pratiques de café de planches et les pratiques de recherche caféière», a indiqué M. Ngayempore. Il a précisé que  pour ces onze provinces, le programme de  rajeunissement des vieux caféiers par la replantation  et le recepage ne les concerne pas. Il a fait savoir que l’objectif de cette journée d’information était alors de les sensibiliser sur la concentration d’efforts sur ces activités pour le compte du PACSC mais aussi sur les autres activités qui peuvent être financées par l’Intercafé ou d’autres partenaires techniques et financiers. Il a ajouté que cette journée a été organisée aussi pour les informer sur les activités en rapport avec les sous-projets  pour la modernisation des stations de lavage et la mise en place des infrastructures écologiques et la question en rapport avec la traçabilité et la certification du café.

D’autres programmes doivent être menés 

« Nous allons informatiser la filière café pour avoir des statistiques caféicoles  en temps réel pour que celui ou celle qui a besoins des informations en rapport avec le café puisse les avoir de façon instantanée. Il y aura aussi un programme de mise en place de l’inclusion financière? quitte à ce que tout apporteur dE café soit enregistré et soit payé via la technologie de téléphonie mobile. Synthétiquement, c’était pour informer de façon particulière les onze provinces sur les activités en rapport avec les plantations caféicoles mais également en rapport avec le  deuxième maillon de transformation concernant les sous-projets à être financés par le PACSC et je peux vous garantir que les caféiculteurs ont été suffisamment appuyés et ils sont satisfaits à 95%. Je suis content des recommandations proposées par les participants, a informé Evariste Ngayempore. 

Olivier Nishirimbere

Ouvrir