Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ENSEIGNEMENT> Promotion de la langue swahili et anglaise

Elle est nécessaire, même en milieu rural

 

IMG 2049Dans un entretien accordé à la rédaction du quotidien Le Renouveau, le mardi 30 juillet 2019, le préfet des études du Lycée communal Remera et enseignant de la langue anglaise a fait savoir que les compétences linguistiques font partie du noyau de compétences dont chaque citoyen a besoin et ces dernières doivent être actualisées et enrichies en permanence.  

 

M. Ngendakumana a dit que la promotion de l’enseignement des langues swahili et anglaise dans le milieu rural s’avère très nécessaire car ce milieu est déconcentré sur ces langues. Pour y arriver, il a dit que la formation des enseignants des écoles du milieu rural est prioritaire car ils ne peuvent pas enseigner ce qu’ils ne maîtrisent pas. «L’enseignement des langues n’est pas une tâche aisée. Les enseignants doivent avoir acquis, pendant leur formation, des aptitudes et techniques pratiques pour répandre aux apprenants des connaissances actives et un style d’apprentissage approprié», a-t-il détaillé.  Il a ajouté qu’à l’instar des stages, Il est important que les nouveaux enseignants de langues étrangères effectuent des formations supplémentaires  et dirigées  avant qu’ils ne commencent la tâche.  

La création du milieu d’épanouissement linguistique

Encore plus, M. Ngendakumana a dit que la création d’un milieu d’expression linguistique comme des clubs, des sketches et théâtres peut aider les enfants à s’adapter à l’articulation des phonèmes des nouvelles langues surtout que ce milieu engendrera une ambiance linguistique. Il a ajouté que le milieu rural n’est pas bien équipé en matériel linguistique comme les bibliothèques.  A la question de savoir si les bibliothèques seraient fréquentées dans le milieu rural, il a répondu que même si les Burundais ne sont pas animés par la culture de la lecture, la création des bibliothèques pourrait renverser la situation.

Sensibilisation de la culture multilinguistique

Selon Isidore Habonimana, formateur de la langue Swahili dans l’association Solution académique à la promotion du Swahili standard au Burundi (Sapross), les enseignants de langues ont un rôle crucial à jouer dans la création d’une ambiance linguistique en milieu rural. Il a expliqué que si les enseignants des langues ont une bonne combinaison de compétences linguistiques et pédagogiques, ils peuvent servir de modèle en matière de sensibilisation de la culture multilinguistique dans le milieu rural où la langue maternelle domine au détriment des langues étrangères. Il a ajouté que les enseignants peuvent susciter chez les jeunes apprenants un enthousiasme pour les langues qui leur restera dans la vie future.

Fiacre Nimbona (stagiaire)

Ouvrir