Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

CENTRE DE NEGOCE DE BUBU> Un réaménagement entrepris

Pour dégager plus d’espace le long de la route

 

DSC 0703A l’intérieur du pays, dans différents centres de négoce, on trouve des constructions qui serrent trop la route, provoquant par conséquent son encombrement. A Bubu, zone Kabanga en commune Giheta dans la province de Gitega, ce n’est pas le cas. On réaménage ce centre en faisant reculer toutes les constructions le long de la Route nationale (RN1) afin de dégager plus d’espace. 

 

Lors de son passage au centre de négoce de Bubu,  le mardi 30 juillet 2019, la rédaction du quotidien «Le Renouveau» a constaté un changement dans l’aménagement de cet espace toujours fréquenté par la population exerçant un petit commerce avec les voyageurs qui exploitent la RN1. Toutes les boutiques et tous les bâtiments construits au bord de la route sont démolis et reconstruits un peu à l’écart de la route. La rédaction s’est entretenue avec certains des propriétaires qui disent qu’ils ont bien accueilli cette mesure prise par l’administration même si elle est tombée subitement. Pour eux, le réaménagement du centre de Bubu aura beaucoup d’atouts. « La fréquence d’accidents sera réduite car très peu de gens s’engageront sur la route et il y aura suffisamment d’espace devant les boutiques et magasins où nous pourrons étaler nos marchandises et qui pourra également servir de parking pour les voyageurs faisant leur négoce à Bubu », disent-ils. Ils ont ajouté qu’avec ce réaménagement, le centre de Bubu aura un nouveau visage différent de celui d’avant, ce qui le distinguera des autres centres sur la route Bujumbura-Gitega.   

A coté des avantages,  des défis

Ces propriétaires ont signalé que malgré ces avantages offerts par ce réaménagement, des défis se remarquent aussi. C’est notamment le cas de ceux qui avaient acquis de petits terrains pour leurs boutiques et qui ne disposaient pas d’espace à l’arrière. Ceux-là, s’ils ne parviennent pas à traiter avec leurs voisins ils sont contraints de partir. Un autre défi qu’ils ont soulevé est celui lié à l’obligation de construire en matériaux durables. «L’obligation de construire en matériaux durables constitue un handicap pour certains. Nous ne sommes pas en train d’exercer nos activités de commerçants et il nous est difficile de trouver suffisamment d’argent pour l’achat de ces matériaux », se sont-ils lamentés. Vous saurez qu’un minimum de quatre mètres de zone tampon doit séparer la route des constructions car, selon les mêmes interlocuteurs, il y aurait un projet d’élargissement de la RN1.

Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir