Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

MINEAGRIE>Octroi de matériel aratoires et de semences aux coopératives Vaso

Pour capitaliser les petits espaces en développant le maraîchage

 

DSC 0075 1Le ministre de l’Environnement, de l’agriculture et de l’élevage, Deo Guide Rurema, a octroyé, le jeudi 4 juillet 2019, le matériel aratoire et les semences de légumes aux coopératives pour la valorisation du sol (Vaso) en mairie de Bujumbura. Ce don va contribuer à capitaliser les petits espaces en développant le maraîchage. 

 

Après la visite des pépinières des fruits au projet maraîcher sis au quartier de la zone Ngagara, le ministre en charge de l’environnement, Deo Guide Rurema, a indiqué qu’il est très satisfait du niveau de production agricole au Burundi.  Selon lui, toutes les provinces du pays affichent une meilleure production et ainsi la sécurité alimentaire est assurée. «Nous ne voulons pas seulement développer l’intérieur du pays, nous avons l’ambition de développer l’agriculture péri-urbaine en mairie de Bujumbura des fruits et légumes », a signalé M. Rurema.« C’est dans le cadre de faire de la ville de Bujumbura une opportunité de développement agricole que le ministère en charge de l’agriculture a préféré travailler avec la coopérative Vaso constituée par les fonctionnaires de la ville de Bujumbura pour développer le maraîchage », a fait savoir M. Rurema. Ceux-ci préféraient, après le travail, aller se regrouper dans les champs pour développer le maraîchage au lieu d’aller se rassembler dans les buvettes ou autour des ligalas à la fin de la journée. Ainsi, les citadins n’iront plus chercher les légumes à l’intérieur du pays alors qu’elles peuvent être développés à Bujumbura. A cet effet, le ministre Rurema a donné aux coopératives Vaso 200 houes, 200 râteaux, 26 pulvérisateurs, des arrosoirs, des brouettes ainsi que les semences de choux, d’oignons, des poivrons, de tomates, de carottes pour commencer à développer les pépinières de maraîchage.M. Rurema a souhaité que la population urbaine produise des légumes dans les parcelles et dans les environ, ce qui va contribuer doublement à la sécurité alimentaire de la famille et à embellir les parcelles au lieu d’entretenir seulement le gazon et les fleurs.Un des encadreurs des coopératives Vaso, Benjamin Ndagijimana,  a fait savoir que ce matériel va permettre de poursuivre leur but de valoriser le sol de Bujumbura. Selon lui, c’est un encouragement de la part du gouvernement car les coopératives Vaso vont capitaliser les petits espaces. M. Ndagijimana a dit qu’à cet effet, les espaces non exploités ont sensiblement diminué car ils ont été transformés en de petits jardins de légumes et des fruits. Il est convaincu que la  production de légumes va augmenter car ce matériel offre des facilités pour cette activité.

EZECHIEL MISIGARO

Ouvrir