Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ENSEIGNEMENT TECHIQUE ET PROFESSIONNEL> Inconsidération des points de stage

Une mesure qui vient au moment opportun

 

IMG 2027Le ministère de l’Education, de la formation technique et professionnelle a pris une décision de ne pas considérer les points de stage dans l’enseignement technique et professionnel. Le directeur de l’Institut commercial et administratif (ICA), Cassien Ndikumana, indique que c’est une bonne mesure car les élèves des années terminales recevaient beaucoup de points dans ces stages. Cela aidait à faire avancer même ceux qui ne le méritaient pas. Il suggère que les stages soient faits après l’affichage des diplômés. 

 

Dans un entretien accordé le mardi 2 juillet 2019,  M. Ndikumana a fait savoir  que la mesure prise par le ministère en charge de l’éducation est une mesure qui vient au moment opportun.Selon M. Ndikumana, les stages d’avant l’affichage des diplômés n’avaient pas d’importance du fait que les élèves les faisaient en visant les points seulement. Ils ne mettaient pas une grande importance sur la pratique de ce qu’ils ont appris. Ils recevaient aussi de grandes notes qu’ils ne méritaient pas, ce qui aidait même les plus faibles à réussir. « Je faisais des suivis sur terrain lors des stages des élèves et je constatais que c’était presque des points gratuits que nous octroyions aux élèves, si nous considérons leurs prestations. Mais, comme nous devions exécuter la loi, nous étions obligés de leur donner des points », dit-il.M. Ndikumana a suggéré que les stages soient faits après l’affichage des diplômés et que seuls ces derniers ont le droit de les faire. Aussi, le temps donné aux stages et très insuffisants pour pouvoir pratiquer tout ce qu’il a appris. « Un mois de stages n’est pas suffisant pour appliquer ce que tu a appris pendant trois ans », ajoute-il. Il suggère que le temps soit augmenté et qu’on applique de la rigueur, étant donné que la plupart des gens qui terminent leurs études ne parviennent pas appliquer ce qui est appris dans la vie courante.M. Ndikumana a indiqué que, même si la décision est prise en fin d’année, les élèves qui le méritent réussiront. Il termine en appelant les élèves de fournir beaucoup d’efforts dans leur apprentissage afin de pouvoir appliquer tout ce qu’ils ont appris à l’école.                                                                                   

Julien Nzambimana(Stagiaire)

Ouvrir