Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

PANIER DE LA MENAGERE> Sur les vivres pendant la période de Ramadhan

Les prix des haricots augmentent du jour au jour

Certains pensent que les vivres augmentent pendant le mois de ramadan surtout les tubercules. Selon les vendeurs, en général, les vivres sont chers dans cette période surtout les haricots. 

 
Voici les prix tels que le journal « Le Renouveau » les a trouvés le jeudi 9 mai 2019 sur le marché Jabe. 

 PRODUITS 

Prix du 9 mai 2019

Prix deux semaines avant

Riz tanzanien 1ère qualité

2800 FBu/Kg

2800 FBu/kg

Riz tanzanien 2ème qualité

2500 FBu/kg

2500 FBu/kg

Riz dit umurundi 1ère qualité

1800 FBu/kg

1900 FBu/kg

Riz dit umurundi 2ème qualité

1700 FBu/kg

1800 FBu/kg

Haricot « jaune »

1800 FBu/kg

1600 FBu/kg

Haricot dit « Kinure »

1500 FBu/kg

1400 FBu/kg

Haricot dit « Kirundo »

1400 FBu/kg

1200 à 1300 FBu/kg

Manioc

1000 FBu/3 pièces

1500 FBu/kg

Colocase

1000 FBu à 2000 F Bu/tas

1500 FBu à 3000 FBu/tas

Pomme de terre

8000 FBu/kg ou 700 F Bu/kg selon la qualité

700 FBu à 600 Fr Bu/kg

Banane crue

1000 FBu/5 pièces ou 1000 FBu/ 6 pièces selon la grandeur

 1000 FBu/5 pièces ou 1000 FBu/6 pièces selon la grandeur

Patate douce

500 à 1000 FBu/tas

1000 à 2000 F Bu/tas

 00000000aaa1012Le mois de ramadan est considéré comme une période où les vivres les plus consommés sont chers. Mais les vendeurs des vivres  sur le marché Jabe ont indiqué que dans cette période les vivres sont en général chers non pas pour le mois de ramadan. Par exemple les prix des haricots montent du jour le jour du fait que ces produits sont moins abondants dans cette période. Toutefois, ces vendeurs ont souligné qu’il y a des produits les plus consommés dans cette période comme les tubercules. Et parmi ces tubercules, certains sont d’habitudes chères surtout pendant la période pluvieuse comme les maniocs, les colocases,... Mais pour le moment, ces produits commencent à s’observe sur le marché.  Sur la question de savoir si les prix de ces tubercules augmentent pendant le mois de ramadan, ces vendeurs ont souligné qu’il y a certains qui spéculent surtout là où les vendeurs s’approvisionnent. Si non pour les  détaillants, ils  vendent les produits selon les prix d’approvisionnement.      

Fides Ndereyimana

Ouvrir