Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

OBR> Campagne d’identification des commerçants opérant encore dans l’informel

Pour obtenir des facilités et participer à la construction du pays en payant les impôts et taxes

Dans son Plan stratégique 2018-2022, l’Office burundais des recettes (OBR), organise des campagnes d’identification des commerçants opérant encore dans l’informel. Cela rentre dans le cadre de faciliter leur métier afin de les amener à participer à la construction de la vie du pays.
Dans ce cadre, l’OBR organise une campagne d’identification des commerçants informels, du 6 au 10 mai 2019, à l’endroit des chefs de zones et de collines des communes  Mbuye, Kiganda, Rutegama, Bukeye et Muramvya de la province de Muramvya.  Les cadres de l’OBR leur apprennent comment compléter les fiches d’identification des commerçants informels. Apres cette période de formation des chefs de zones et collinaires, il sera organisé une période de 15 jours pour l’identification des commerçants. Parmi les métiers visés par cette campagne, figurent notamment les ateliers de menuiserie, les salons de beauté, les salons de coiffure, les bistrots, les restaurants, les unités de production d’huile et de savon, les unités de pèche et/ou de vente de poisson, les boutiques, les bijouteries, les boucheries et bien d’autres.Selon le directeur des renseignements et gestion des catastrophes à l’OBR, Julius Bucumi, l’objectif de cette campagne est  d’identifier les commerçants et les lieux où ils exercent leurs métiers.

L’OBR donnera ensuite à tous les contribuables recensés les numéros d’identification fiscale (Nif). Il a expliqué que cela va faciliter de les aider à œuvrer dans des lieux adéquats et se regrouper en coopératives. « Ça leur facilitera aussi  d’obtenir des cartes d’assurance maladie, des caisses de solidarité sociale, des crédits bancaires, etc. ».M. Bucumi soutient que tous les commerçants doivent être identifiés et participer à la construction du pays en payant les impôts et taxes. « Ceci permet au gouvernement de trouver les moyens nécessaires à la réalisation des projets de développement du pays ».A la question des commerçants qui supposent qu’ils paieront doublement à la mairie et à l’OBR, le directeur des renseignements et gestion des catastrophes les tranquillise en disant que la distinction des taxes qui reviennent à la mairie et celles de l’OBR sera déterminée par la nouvelle loi fiscale en cours d’élaboration. Débutée en 2018, ladite campagne s’étend sur une période de 4 ans. Au cours de l’année 2018, l’OBR l’a effectuée dans les provinces de Gitega, Ngozi, Muyinga et Bujumbura mairie. Après la province de Muramvya, ca sera le tour des provinces de Mwaro et Rumonge. Elle sera effectuée dans toutes les provinces du pays avant la fin de 2022.

Eric Mbazumutima

Ouvrir