Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Energie> Les chantiers en cours au sein du ministère pour l’augmentation de la production énergétique

Il ne suffit pas de produire mais il faut aussi consommer

 Lors de la présentation du Plan directeur de production et transport de l’énergie électrique au Burundi, le ministre en charge de l’énergie Côme Manirakiza a énuméré les différents chantiers en cours pour l’augmentation de la production mais, a-t-il souligné, « il y a un problème de consommation ». 
Pour le ministre Côme Manirakiza, en passant de la Centrale de Mpanda à la celle de Kaburantwa (Kabu16) et Ruzibazi avec le financement de la Chine, la Centrale Jiji-Murembwe, « les problèmes sont maintenant résolus parce qu’on est parvenu, cette fois-ci, à donner l’avant démarrage à l’attributaire pour dire qu’on va bientôt poser la première pierre pour que les travaux commencent effectivement ». Il y a aussi la Centrale de Rusumo qui est une centrale régionale. « Il existe pas mal de chantiers et d’autres qui sont en montage comme projets. Il ne suffirait pas seulement de produire mais, il faut aussi consommer».Par rapport au PND (Plan national de développement), Côme Manirakiza a indiqué qu’ils projettent pouvoir passer à l’exploitation minière qui est à l’aise parce que, a-t-il poursuivi, parmi les défis, il y a celui de production énergétique pour pouvoir passer à l’exploitation minière. « Si on parvient à résoudre ce problème de réseau de transport pour la réhabilitation et l’extension des réseaux, la situation pourra être plus meilleure », a-t-il souligné.Dix mille compteurs pour satisfaire la clientèle Concernant la population qui demande d’être raccordée au moment où la Regideso ne dispose pas d’assez de matériel, le ministre Manirakiza a précisé que cette société est en train de tout mettre en œuvre pour que le matériel puisse arriver. Il s’agit notamment des compteurs.« Nous   avons  dernièrement    distribué 3 000 compteurs qui sont aujourd’hui au bout de s’épuiser dans les stocks mais, il y a une commande de 10 000 autres qui arrivera  bientôt à Bujumbura. Bon nombre de demandeurs pourront être servis et raccordés. Nous sommes en train de tout faire pour satisfaire la clientèle mais il y a pas mal d’enjeux et de difficultés, même s’il y a moyen de les surmonter ».                                                                                              
Yvette Irambona

Ouvrir