Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

SYSTEME EDUCATIF AU BURUNDI> Formation civique et humaine

Elle améliore le bon comportement des écoliers

 

IMG 4912Il y a quelques années, il était difficile de détecter la responsabilité des écoliers, vu leur maintien inadéquat des matériaux scolaires. Mais, avec la réforme des programmes de l’enseignement des trois premiers cycles de l’école fondamentale, un changement positif s’observe dans les écoles du Burundi. 

 

Il y a bientôt 6 ans, le système éducatif a fait une réforme des programmes de l’enseignement dans les écoles fondamentales et post-fondamentales. Il y a eu l’introduction du cours de Formation civique et humaine dans les trois premiers cycles de l’école fondamentale. Ceci, parce que l’on a jugé bon d’enseigner aux petits écoliers d’avoir un esprit patriotique dans leur milieu scolaire. A la sixième année de la dispense de ce cours, le quotidien d’information, « Le Renouveau », s’est rendu à certaines écoles, le mardi 05 mars 2019, pour faire le constat de son impact sur la responsabilité et le bon comportement des écoliers en milieu scolaire ainsi que leur esprit patriotique dans le maintien des matériaux scolaires.

Les écoliers approfondissent aussi des sujets en rapport avec la patrie

A l’Ecole fondamentale (Ecofo) Mgr Scheppers, la plus-value de cette réforme est remarquable comme l’affirment les autorités scolaires. « La réforme des programmes de l’enseignement a fait que les écoliers aient l’esprit patriotique aujourd’hui. Dans leur formation civique et humaine, ils apprennent l’hymne national du Burundi. Les écoliers approfondissent aussi des sujets en rapport avec la patrie, les droits et les devoirs. Ces petits, dès leur bas âge, sont sensibilisés en matière de la paix, à travers l’adoption des coutumes burundaises », a indiqué le maître responsable de l’Ecofo Mgr Scheppers, Frère Désiré Habiyaremye. Pour Frère  Habiyaremye, la formation civique et humaine a également contribué à l’amélioration  de la responsabilité en ce qui concerne la propreté et le bon usage des matériaux scolaires. Avant la réforme, a-t-il ajouté, les écoliers déchiraient les livres, cassaient les vitres des fenêtres, rendaient sales les toilettes, etc. Mais aujourd’hui on leur enseigne tout le temps de faire la propreté et de protéger leur environnement. Ils écoutent, respectent et exécutent. J’affirme sans nul doute que la reforme a énormément contribué à la propreté du monde qui les entoure». De même, la directrice du Kingdom school de Nyakabiga, Geneviève Niyonkuru, révèle que la formation civique et humaine en milieu scolaire a contribué à l’amélioration positive du comportement des élèves. Pour elle, le premier   avantage est le bon encadrement car, maintenant, tous les écoliers sont appelés à collaborer avec les éducateurs, les travailleurs et les parents. «Etant encore en bas âge, ces enfants ne parviennent pas à assurer seuls leurs responsabilités. Ils doivent collaborer avec leurs parents, les travailleurs et les autorités scolaires », a-t-elle spécifié.
Donathe Ndayisenga (Stagiaire)

Ouvrir