Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

COMMUNE GIHANGA> Les agriculteurs poussent un ouf de soulagement

Essaff-Burundi vient les accompagner dans leurs activités

 

DSC09888Afin d’affermir son souci d’accompagner les agriculteurs pour leur développement durable, le bureau de l’association Essaf-Burundi et certains de ses cadres a effectué, le mardi 5 mars 2019, une descente sur la colline Rumotomoto de la commune Gihanga en province de Bubanza. C’était aussi une occasion de présenter à la population de Gihanga un comité qui représente Essaf dans cette province. 

 

Dans son discours, le président et représentant-légal du Forum des petits agriculteurs de l’Afrique orientale et australe (Eastern and southern smallscale farmers forum) Essaf-Burundi, Obed Girukwayo, a dit qu’Essaff est  une  fédération qui regroupe les associations  des  agriculteurs  de plus de 25 pays d’Afrique. Celle-ci, a-t-il indiqué, s’est donnée pour mission, de défendre les intérêts des petits agriculteurs, en veillant à la mise en application, par le gouvernement, des projets de développement du secteur agricole, et cela pour l’intérêt de la population. Et d’ajouter qu’en ce sens, Essaf est la voix des agriculteurs car elle défend leurs intérêts en approchant et en collaborant avec les autorités administratives.M. Girukwayo a également dit qu’Essaf-Burundi a choisi d’exécuter le projet Système de suivi des dépenses publiques (PETS) en commune Gihanga car  c’est une des communes les plus frappées par la sécheresse chaque année et qui accuse un manque criant d’eau. Il a profité de cette occasion pour présenter à la population de Gihanga un comité déconcentré de douze personnes qui assurera la liaison avec la direction d’Essaf-Burundi. Il a demandé à ce comité d’être au service des agriculteurs de Gihanga et de collaborer avec l’administration pour l’intérêt de ces derniers. 

Mettre en œuvre la déclaration de Malabo

Quant au coordonateur des activités dans ce forum, Augustin Mpawenimana, il a porté à la connaissance de la population de Gihanga que l’Essaf a aussi pour mission la mise en œuvre de la déclaration de Malabo de 2014, afin d’accompagner les agriculteurs pour leur développement, en leur procurant tout le nécessaire à l’accroissement de la production, tels les fertilisants, les semences sélectionnées, les canaux d’irrigation, etc. M. Mpawenimana se réjouit que le Burundi a déjà franchi le seuil exigé par la déclaration de Malabo car il investit plus de 14% de son budget annuel dans l’agriculture et l’élevage. Parlant au nom de l’administrateur et de la population de Gihanga, le Conseiller  chargé du développement dans cette commune, Jean  Karikumutima, a remercié l’Essaf-Burundi d’avoir choisi comme cible la commune Gihanga. Il a en effet, demandé à la population de la commune de pousser un ouf de soulagement car Essaff vient les accompagner et l’a exhortée à suivre les conseils qu’elle lui donnera pour son développement durable.

Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir