Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

AUTONOMISATION DE LA FEMME>La femme burundaise et les AGR

Elle demande un soutien accru de la part du gouvernement

 

DSC 2572Suite à la demande du gouvernement à la population burundaise de changer de mentalité pour  s’adonner aux activités génératrices des revenus(AGR), les femmes burundaises ont bien compris cet appel. Mais elles demandent au gouvernement de les soutenir davantage pour accroître leur autonomie. 

 

Le 8 mars de chaque année, le monde célèbre  la Journée mondiale de la femme. Au Burundi, pour connaître l’environnement dans lequel vit la femme à la veille de cette journée lui dédiée, votre quotidien burundais d’informations Le Renouveau, s’est rendu au marché de Jabe où il s’est entretenu avec les femmes  qui y font le commerce. Nombreuses dans ce marché, elles y exercent diverses activités dont le commerce des chaussures, des habits, d’ustensiles et bien d’autres articles.Pour Belyse Sabumukama, dans leurs métiers, elles se heurtent au manque de clients qui fait qu’elles ne réalisent pas de bénéfices palpables. D’autres disent que ce manque de clients a des répercussions sur les consommations en familles.

Encore un pas à franchir

Pour ce qui est de l’autonomisation de la femme burundaise, une semaine avant la célébration de la journée mondiale lui dédiée, ces commerçantes disent qu’il y a encore un pas à franchir. « Dans le travail, il y a certaines choses auxquelles la femme n’a pas encore droit. On l’écoute quelques fois et certaines décisions sont prises sans son consentement.» Et elles demandent un soutien accru de la part du gouvernement qui, lui,  comprend que ces dernières sont les piliers du développement durable.Malgré cela, Belyse Sabumukamademande aux autres femmes de se réveiller et utiliser leur force et leur savoir pour le développement de leurs familles et du pays car elles en sont capables. Aux hommes, elle leur demande de les comprendre et de leur donner de l’estime. En plus, de comprendre que c’est ensemble que leurs familles pourront se développer. 

Donathe Ndayisenga(Stagiaire)

Ouvrir