Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

PANIER DE LA MENAGERE> Sur les vivres frais(31 janvier 2019)

Certains sont moins abondants et chers 

 

DSCO 6376Certains vivres frais sont chers et moins abondants et les autres sont restés invariants comparativement au mois passé. Et la petite saison sèche s’annonce. Ce qui fait que les vivres frais seront moins abondants dans la période qui va venir. 

 

Les prix tels que le journal « Le Renouveau » les a trouvés le jeudi 31 janvier 2019.Selon les vendeurs, les prix de certains vivres  frais commencent  à augmenter dans cette période. Ce sont notamment les oignons, les carottes et les aubergines.  Le prix du petit pois a grimpé pendant la période de fêtes jusqu’à 4 000 FBu/kg, pour le moment, les prix se stabilisent. Mais, selon les vendeurs également, ces prix d’aujourd’hui ne sont pas définitifs du fait que dans les jours à venir, ce produit sera en petite quantité. Car, le petit pois  est parmi les produits saisonniers, mais il y a ceux qui continuent à les cultiver dans les marais mais en  quantité insuffisante. Il y a aussi des produits qui  sont chers du fait que ce n’est pas leur période de récolte ; ce sont entre autres les oignons et les aubergines. Les vendeurs ont indiqué qu’en général, ce n’est pas la saison des vivres frais du fait qu’il y a une petite saison sèche qui s’annonce, c'est-à-dire que les vivres frais seront rares.  

Fidès Ndereyimana

Ouvrir