Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

AGRICULTURE> Nouvelle technique de tuteurage des haricots avec les cordes

Une meilleure solution alternative à la raréfaction des tuteurs en bois

 

DSC07097L’amenuisement des terres cultivables associées à la forte pression démographique conduisent à penser à de nouvelles techniques et méthodes pour une intensification agricole en général et celle de la culture du haricot en particulier. Et actuellement, la nouvelle technique de tuteurage du haricot volubile avec les cordes est venue comme une meilleure solution alternative à la raréfaction des tuteurs en bois.

 

Lors de l’exposé organisé par l’Institut des sciences agronomiques du Burundi (Isabu) pour présenter à la population burundaise l’état des lieux de la  recherche sur le haricot, cet institut a pu montrer le nouvel type de haricot dit « Haricot volubile », qui est  désigné plus potentiellement productif que le haricot nain, cultivé habituellement par les populations burundaises. Et une étude faite sur ce nouveau type de haricot montre que cette nouvelle culture constitue pas mal d’avantages. Ce nouveau type de haricot constitue une voie prometteuse pour augmenter la production  du haricot, et surtout dans les régions surpeuplées de notre pays. Une fois bien tuteuré, le haricot volubile peut produire deux à trois fois plus que le haricot nain sur une même superficie. Cependant, la plus grande contrainte à l’adoption du haricot volubile est le manque des tuteurs en bois à l’endroit de la majorité des populations.

« Avec cette nouvelle technique, la protection de l’environnement est aussi visée»

A la poursuite des différents avantages de tuteurage ave les cordes, l’Isabu n’a pas oublié d’affirmer que les mêmes études  faites montrent  belle et bien qu’il est possible de remplacer partiellement les tuteurs en bois par des cordes. Et l’avantage de ce dispositif est avant tout l’utilisation d’un nombre très réduit de tuteurs en bois, et que ce dernier partant contribue significativement à l’environnement. Cette institution de recherche en matière d’agriculture et d’élevage au Burundi interpelle les populations burundaises en général et les agriculteurs du haricot à promouvoir cette nouvelle technique de tuteurage  avec les cordes du fait qu’elle est l’une des solutions  alternatives à la rareté du matériel de tuteurage, mais également à la contribution dans la protection de l’environnement.

Avit Ndayiragije                   

Ouvrir