Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

ENTRETIEN> Importance des dessins animés dans l’apprentissage des langues

Leur rôle est très important

 

DSC 1651Si le cinéma est pourtant bien le 7e art, il est souvent considéré comme un divertissement et le cinéma d'animation certainement encore davantage. Le film d'animation souvent catégorisé en « dessin animé » est principalement perçu comme un divertissement peu digne d'entrer dans la sphère éducative. Cela ressort d’un entretien qu’un parent a accordé à la rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau du Burundi. 

 

Selon Clément Gahungu, enseignant du cours de français, les dessins animés sont très important dans le développement cognitif de l’enfant surtout dans l’apprentissage des langues étrangères. Pourtant ce média porte l'intérêt de mêler l'affectif, le culturel, le communicatif et l'intellectuel. Ce qui peut être des sources très riches à exploiter à l'école. De plus c'est un média bien connu des enfants, a-t-il dit avant de signaler qu’il fait partie de leur culture, de leur quotidien. « Pourquoi ne pas se saisir de cet outil  de leur quotidien pour l'introduire dans la classe afin de proposer des apprentissages ? » a renchéri  Gahungu.D'autant plus, qu'il n'est pas à prouver que la réussite scolaire d'un enfant dépend beaucoup de la compréhension du sens donné à l'enseignement par l'enseignant, a-t-il ajouté. Pour certains enfants, la culture de l'école est très opaque et les apprentissages mis en place ne prennent, hélas, pas de sens dans leur vie quotidienne. De fait, dit-il, ouvrir l'école à la culture de l'élève permet de raccorder les apprentissages scolaires à la vie hors de l'école et donc d'y mettre du sens. En outre, au même titre qu'un album jeunesse, le film d'animation permet de travailler sur la narration. Il fait parler : raconter, imaginer. Il peut être un support de langage et ainsi participer pleinement à la priorité de l'école maternelle, l'acquisition du langage. Ce décryptage de l'outil « film d'animation » pour aider l'enfant à y trouver des sources de connaissances, d'apprentissages est tout à fait possible à l'école en accordant de l'importance au temps qu'il faut pour comprendre et apprendre en allant au-delà de l'immédiateté d'un visionnage, en prenant le temps de revoir les films, en verbalisant, en créant autour du film.Enfin, a-t-il laissé entendre, l'exploitation du film d'animation en classe contribuerait aussi à la formation de spectateurs actifs, critiques ; et ce dès la maternelle où l'enfant va pouvoir commencer à argumenter pour justifier son point de vue. Or l'éducation à l'image (fixe ou animée) est un enjeu réel du système éducatif puisque que nous évoluons dans un univers envahi d'images.

Mireille Kubwayo (stagiaire)

Ouvrir