Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Province de Cibitoke> Marché de Ndava

Il est petit, mais bien achalandé

 

NDA 0102Même si le marché de Ndava est bien achalandé, il n’en demeure pas moins vrai que  l’état d’hygiène laisse à désirer. On trouve dans ce marché des produits variés comme des tomates, des avocats, des bananes, des aubergines, des colocases, des patates douces, des mangues, des oranges, du riz, du haricot sans oublier des légumes. A côté des produits alimentaires, il existe des chaussures de toutes sortes, des habits aussi bien de friperie que ceux qui sont neufs.   

 

Le marché de Ndava situé dans la commune Ndava en province de Cibitoke n’est pas vaste, mais il est suffisamment achalandé. Le quotidien « Le Renouveau» s’en est rendu compte, le dimanche 23 décembre 2018, lorsqu’il était de passage dans cette partie du pays. En effet, ce marché se trouve non loin de la route nationale numéro 5, une route reliant le rond point Chanic à la commune Rugombo. Toutes les denrées alimentaires de première nécessité y sont présentes. Il y a lieu de citer des tomates, des avocats, des bananes, des aubergines, des colocases, des patates douces, des mangues, des oranges, du riz, du haricot sans oublier des légumes. A côté des produits alimentaires, il existe des chaussures de toutes sortes, des habits aussi bien de friperie que ceux qui sont neufs.  Il faut faire remarquer que certains commerçants de la municipalité de Bujumbura s’approvisionnent à ce  marché.  C’est ainsi que l’on voit des sacs de haricot, de manioc, de patates douces, de maïs… aux abords de la R N 5. Des camionnettes sont au rendez-vous pour leur transport. Signalons qu’il y a des bousculades lorsqu’il s’agit de procéder à l’embarquement de différents produits vivriers en direction de la capitale Bujumbura. Il y a lieu de noter que la plupart des denrées alimentaires sont étalées à même le sol. Cependant, il y a des vendeurs qui prennent le soin de les étaler sur les stands, mais ils sont moins nombreux. Notons également qu’il existe des Congolais qui viennent s’approvisionner dans ledit marché. Ces deniers marquent leur présence particulièrement au marché de Gasenyi situé en commune Buganda. On ne peut passer sous silence l’état d’insalubrité qui caractérise ce marché dans la mesure où des flaques d’eaux boueuses jonchent quelques endroits du marché de Ndava. Les consommateurs y pataugent parfois avec des sandales. Ce qui fait que leurs pieds sont couverts de boue.  

Masta Shabani

Ouvrir