Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

EDUCATION> Ecole fondamentale Gatumba III

Elle fait face au problème de capacité d’accueil

 

DSC03645L’école fondamentale Gatumba III (Ecofo III) est confrontée au problème de capacité d’accueil dans la mesure où elle dispose de mille élèves pour six salles de classe. Pour contourner cette difficulté, le directeur de cette école, Charles Nyabenda, a décidé que deux classes fonctionnent les après-midis. Il s’agit des classes de 3e et 4e années. En outre, les bancs-pupitres sont insuffisants.  

 

Le quotidien « Le Renouveau » s’est entretenu le jeudi 25 octobre 2018 avec le directeur de l’école fondamentale Gatumba III (Ecofo Gatumba III), Charles Nyabenda, en vue de s’enquérir de son fonctionnement. Il ressort de cet entretien que l’école fait face à plusieurs problèmes particulièrement ceux liés à la capacité d’accueil et à l’insuffisance des bancs-pupitres. D’après le directeur de l’Ecofo Gatumba III, Charles Nyabenda, les salles de classe sont insuffisantes eu égard au nombre d’élèves dont dispose ladite école. En effet, celle-ci dispose d’un effectif de mille élèves pour six salles de classe. C’est là qu’il a laissé entendre que certains élèves sont obligés d’étudier les après-midis. Il s’agit des élèves des classes des 3e et 4e années pour éviter les classes pléthoriques. Il a précisé que s’il fallait répartir les mille élèves dans les six salles de classe, il reviendrait à ce qu’une salle de classe contienne 166 enfants, ce qui ne faciliterait pas les enseignants. Il n’a pas manqué d’évoquer l’historique de ladite école. Ce faisant, il a révélé que cette école a été construite depuis 1996 par le Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) ; trois ans après la crise de 1993 où la zone Gatumba avait accueilli pas mal de déplacés. Elle a fonctionné dans un premier temps dans les tentes avec six salles de classe allant de la 1ère année primaire à la 6ème. Elle s’appelait «Ecole primaire mobile». Avec la politique du gouvernement liée à l’éducation pour tous, l’école s’est transformée en école fondamentale Gatumba III qui va actuellement jusqu’à la 9e année. Le souci de cette école est qu’elle soit dotée de trois salles de classe et d’un bloc administratif pour relever les défis auxquels elle fait face. 

Masta Shabani

Ouvrir