Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Rivière Ntahangwa> Activité génératrice de revenu sur ses bords

La vente des plants fruitiers et des fleurs occupe une place importante

Au bord de la rivière Ntahangwa, la vente des plants fruitiers et des fleurs occupe une place importante. Pendant la saison sèche, cette activité exige beaucoup d’efforts dans la mesure où  on doit  arroser régulièrement les plantes pour éviter qu’elles ne fanent. Selon ceux qui exercent ce commerce, l’activité est très rentable pendant la saison pluvieuse.  Les prix de ces derniers varient également selon  le type de plants  mais également selon sa  disponibilité.  

plants 4La rédaction du quotidien d’informations Le Renouveau s’est entretenue le lundi 1er octobre 2018, avec Jean Bosco Twagirayezu qui exerce l’activité de vente des plants fruitiers et des fleurs sur les bords de la rivière Ntahangwa. Ce dernier souligne que cette activité est très rentable surtout pendant la période pluvieuse car pendant cette période, ces plants sont beaucoup sollicités par ceux qui veulent aménager des jardins dans leurs parcelles. Et d’ajouter que, pendant la raison sèche, cette activité demande beaucoup d’efforts dans la mesure où on doit arroser régulièrement les plants pour éviter qu’elles ne fanent. Raison pour laquelle cette activité est principalement exercée sur les bords des rivièves afin de faciliter l’arrosage. 

M. Twagirayezu a fait savoir que pour obtenir ces plants, on plante les boutures dans des pots ou sacs remplis de terre. Tandis que pour d’autres, on sème les graines dans des pépinières  et après un certain temps on les repique pour les mettre dans des pots ou sacs remplis de terre. Notre interlocuteur a rappelé qu’il y a des plantes qui poussent très rapidement. Il a spécifié qu’on doit arroser régulièrement, surtout pendant la saison sèche. Interrogé sur les prix de ces plants, M. Twagirayezu a signalé que les prix ne sont pas les mêmes. « Ils varient selon  le type de plants  et selon également sa disponibilité », a dit M. Twagirayezu. Mais il a indiqué que pour certains, les prix varient entre 1 500 et 3 000 FBu. 

 

Emélyne Iradukunda

Ouvrir