Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

COLLECTIF AVENIR SANS FRONTIERES> Lancement des activités de protection de l’environnement

Pour manifester comment les commerçants des produits du bois devraient travailler

00aaa11zzeLe Collectif avenir sans frontières (Casaf) en collaboration avec l’association « Duterimbere dutezimbere ibidukikije (ADBI) travaillant dans la commercialisation du produit du bois, a organisé le vendredi 28 septembre 2018, une réunion à l’endroit de certaines associations qui œuvrent dans ce secteur. C’était dans le but de lancer en public leurs activités et de manifester comment les commerçants des produits du bois doivent travailler afin de continuer à garder un environnement sain. Signalons que cette réunion a vu la participation de certaines autorités administratives de la mairie de Bujumbura.


Dans son mot,  l’Abbé Télesphore Bandyayera,   représentant du Casaf, une association qui œuvrent dans la lutte  pour les droits des enfants, et surtout ceux en situation de rue,  a indiqué que  ce collectif a été créé dans le but  de  combattre la  délinquance des enfants en situation de rue, à travers  la création des petits métiers pour ces jeunes  afin de les aider à sortir de leur extrême pauvreté.  M. Bandyayera a ajouté que le lancement de ces activités coïncide avec la célébration du 9ème  anniversaire du Casaf. « Alors, c’est une bonne occasion d’évaluation les réalisations et relever les défis afin de proposer des solutions  pour faire face à ces différents défis », a  t il précisé. Au moment où les cas de vagabondage, de délinquance et des enfants en situation de rue se remarquent le plus souvent dans la capitale burundaise, le représentant du maire de la ville a  affirmé que la mairie est beaucoup satisfaite des œuvres du casaf, du fait qu’il travaille pour le bien-être  de ces enfants surtout  en les montrant comment ils puissent créer leurs petits projets afin de sortir en leur pauvreté. « Nous saluons également l’insertion du domaine de protection de l’environnement au sein de votre  collectif. Car, la majorité des commerçants  du produit du bois ne pensent que  couper les arbres pour gagner de l’argent, mais pas de les remplacer  pour continuer à garder un environnement sain », a-t-il mentionné.« Le gouvernement du Burundi, prêt à soutenir les initiatives visant le développement du pays et des populations »

Quant à Ignas Ntawembarira, directeur du département des enfants et familles  au ministère ayant  les Droits de la personne humaine dans ses attributions, dans son discours,  il est d’abord revenu sur le thème général de cette année qui est « l’amour, le droit de l’homme  et le développement », tout en informant que ce dernier est très important parce qu’il coïncide avec la nouvelle politique du gouvernement qui prévoit un développement inclusif durable des populations dans un environnement sain. « Et pendant  les anniversaires, c’est le temps de faire une autoévaluation pour analyser les réalisations ainsi que les défis  afin de mettre en place des stratégies pour les relever »,  a signalé M. Ntawembarira. Ce dernier a terminé  son discours tout  en encourageant les associations regroupées au sein du Casaf de continuer dans le même sens, et  que le gouvernement du Burundi ne ménagera aucun pour  soutenir  toutes les initiatives visant à renforcer le développement du pays et des populations 

AVIT NDAYIRAGIJE

Ouvrir