Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Municipalité de Bujumbura> Passation de l’examen d’Etat, édition 2018

La ministre Ndirahisha insiste sur le respect du règlement scolaire

 

DSC00530 1La passation de l’Examen d’Etat, édition 2018, se déroule du 7 au 10 août 2018 dans tous le pays. La ministre de l’Education, de la formation technique et professionnelle, Janvière Ndirahisha, s’est rendue, le 7 août 2018, dans certains centres de passation de la municipalité de Bujumbura pour se rendre compte du déroulement de cet examen. 

 

Au lycée Notre-Dame de Rohero où la ministre Janvière Ndirahisha s’est rendue en premier lieu, 651 élèves de cinq écoles se sont rassemblés à cet endroit. Il s’agit du lycée municipal de Kibenga, du lycée de la Convivialité de Kibenga, de l’Ecole polyvalente de Kanyosha, du lycée Notre-Dame de Rohero et de Kibenga shine school.Avant de commencer l’examen à 9h16 minutes, le président du centre du lycée Notre-Dame de Rohero a commencé par  donner les consignes aux élèves. Il leur a demandé de ne porter que le stylo, la latte, la gomme, le crayon et la calculatrice à utiliser en cas de besoin. Les téléphones portables ont été également interdits tant aux élèves qu’aux surveillants. Ainsi, toute tentative de tricherie implique pour l’élève l’annulation de toutes les épreuves de l’examen d’Etat.A Bujumbura, un petit retard a été enregistré suite à la non-disponibilité des policiers qui devaient accompagner les questionnaires, a indiqué Janvière Ndirahisha. Pour elle, le problème a été réglé à temps et l’examen a commencé dans les meilleurs délais. Concernant le respect du règlement scolaire, Mme Ndirahisha a fait savoir que le lycée Notre-Dame  de Rohero a connu des manquements pour quelques élèves. Ces derniers ont été pardonnés pour le premier jour. Elle a interpellé les responsables des centres à vérifier si les candidats respectent le règlement scolaire.S’agissant du respect du calendrier avec l’accueil de deux promotions à l’enseignement supérieur pour l’année académique suivante, la ministre Ndirahisha a précisé que le ministère en est averti et va tout faire pour apprêter les résultats à temps.Il sied de noter que l’effectif approximatif des candidats attendus pour la passation de l’examen d’Etat est d’environ 64 000 étudiants. Seuls les élèves qui ont obtenu le diplôme de fin d’études secondaires sont concernés par cet examen donnant accès à l’enseignement supérieur.
Eric Mbazumutima

Ouvrir