Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

OBR> Sensibilisation des jeunes en vacances sur le civisme fiscal

Pour faire savoir la plus-value de payer les impôts et taxes

 

IMG 61L’Office burundais des recettes(OBR) sensibilise les jeunes en vacances au civisme fiscal dans toutes les communes du pays. La jeunesse scolarisée qui se trouve actuellement en camps d’été est sensibilisée dans le sens de l’éducation patriotique, afin  d’avoir une jeunesse informée qui comprend l’importance du paiement des impôts et taxes. 

 

La sensibilisation des jeunes en vacances au civisme fiscal rentre dans le cadre de l’encadrement de la jeunesse sur le civisme fiscal entamé depuis 2016.Le directeur de la communication et  des services aux contribuables à l’OBR, Stany Ngendakumana indique que cette sensibilisation est en train d’être effectuée dans tout le pays à partir de la deuxième quinzaine du mois de juillet jusqu’à la fin de la première quinzaine du mois d’août. M. Ngendakumana fait savoir que la sensibilisation concerne toute la jeunesse scolarisée qui se trouve actuellement en camps d’été dans toutes les zones du pays. « Nous les rencontrons sur terrain et faisons un exposé relatif à l’importance de payer les impôts et taxes », précise-t-il. 

Education patriotique

Il poursuit en disant que cette activité a pour but de sensibiliser les jeunes au civisme fiscal dans le sens de l’éducation patriotique. « Il faut que les jeunes scolarisés grandissent en sachant l’importance de payer les taxes et impôts car, c’est à partir de ces recettes que l’Etat réalise ses obligations chères à ces jeunes, notamment la construction d’écoles, des hôpitaux, des routes, la prise en charge des soins de santé, le paiement des salaires des fonctionnaires et bien d’autres »M. Ngendakumana mentionne que la plus-value de cette activité est d’avoir une jeunesse informée qui comprend le paiement des impôts et taxes. C’est beaucoup plus une fierté citoyenne qu’une obligation. Pour lui, les recettes de l’Etat vont augmenter grâce à cet encadrement.Gilles Kanani, un jeune de la zone Gatumba qui a suivi la sensibilisation au civisme fiscal fait savoir que ces enseignements sont d’une importance capitale étant donné que la plupart ne connaissent pas beaucoup de choses en la matière. Et de préciser que c’est une occasion d’acquérir le savoir et de le transmettre aux autres jeunes et aux parents. «Nous devons savoir que l’Etat recourt aux impôts et taxes pour payer les fonctionnaires, construire les écoles, les hôpitaux, les routes etc. Donald Masabarakiza, membre du club  scolaire du Lycée du lac Tanganyika, remercie beaucoup l’OBR de cette bonne initiative qui leur permet de savoir ce que c’est l’impôt et le civisme fiscal. 

Les « Amis du Fisc »

Dans son plan de communication, l’OBR a dans son plan d’action la sensibilisation de la jeunesse sur le civisme fiscal. Alors que la sensibilisation des groupes cibles comme les commerçants, les agences en douane, les membres de l’Ordre professionnel des comptables (OPC), les comptables provinciaux et communaux, les importateurs et autres partenaires, est devenu actuellement un travail de routine à l’OBR; il s’est aussi rendu compte qu’un autre groupe reste à approcher : la jeunesse, le futur contribuable et décideur économique.C’est ainsi qu’au début de l’année 2016, des clubs dénommés « Amis du Fisc » ont été créés aux Lycées du Saint Esprit et du Lac Tanganyika pour s’étendre dans d’autres écoles. Ces clubs sont des partenaires de l’OBR avec lesquels il y a des activités à entreprendre dans le sens de l’éducation au civisme fiscal. Pour les écoles de l’intérieur du pays, M. Ngendakumana indique que les clubs sont déjà initiés dans les écoles d’excellence, entre autres le Lycée Musenyi, le Lycée Musinzira et le Lycée Makamba. Cette activité va continuer dans d’autres écoles au fil du temps.Selon une note de l’OBR, les élèves ayant exprimé la soif pour la compréhension des différents aspects du civisme fiscal, un plan de rencontres et animations permet de créer en cette couche de la population un esprit de développement du pays à bas âge et ils se sont engagés à devenir des ambassadeurs et relayeront les connaissances acquises dans leur entourage. La même note précise que lors des débats et échanges faits, une recommandation en est sortie comme quoi du contenu sur le civisme fiscal devrait être inséré dans la matière d’enseignement dans les écoles secondaires du pays. Sur ce point, Stany Ngendakumana précise que l’OBR est en train de susciter ce besoin par différentes formations ; il faut donc un plaidoyer.Il sied de mentionner que le civisme fiscal est un acte volontaire de déclaration et de paiement des impôts et taxes.
Eric Mbazumutima

Ouvrir