Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Cibitoke-Kabu 16 > Visite du ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines

Les travaux de construction du barrage hydroélectrique avancent, mais il faut passer à la vitesse supérieure

 

DSC 0105Le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines, Côme Manirakiza, a effectué une visite au site où se déroulent les travaux de construction du barrage hydroélectrique sur la rivière Kaburantwa en commune Murwi dans la province de Cibitoke, le lundi 30 juillet 2018. Il trouve que les travaux avancent, bien qu’ils aient connu un ralentissement et appelle toutes les parties  à agir en conséquence pour rester dans les délais.  

 

Le ministre Côme Manirakiza, en compagnie de Ajay Krishna Goyal,  le patron de l’entreprise Angelique international, qui réalise les travaux de construction  de la Centrale hydroélectrique Kabu16,  a effectué une visite pour constater l’état d’avancement de ces travaux, le lundi 30 juillet 2018. Cette visite du ministre intervient à la suite de celle qu’il avait effectuée au mois de janvier de cette année.  Elle a permis de trouver ensemble les solutions à certains défis rencontrés afin que les travaux puissent respecter les délais prévus. En effet, comme le précise M. Manirakiza, les délais sont fixés au mois de mars 2020. Après la visite, le ministre dit avoir constaté certains postes qui n’avancent pas correctement par rapport à ce qu’on croyait, mais pour des raisons variées. Selon lui, ils ont ensemble formulé certaines recommandations et stratégies pour pouvoir rattraper le retard déjà enregistré. Il souligne par exemple le début des travaux, travailler 24 heures sur 24 pour récupérer ce retard. Mais cela doit s’accompagner  des mesures telles que la construction des logements, ce qui est en train d’être fait. Au regard de tout ce qui se fait pour le moment, le ministre Manirakiza est confiant que les recommandations formulées permettront d’avancer rapidement au niveau des travaux de barrage,  des tunnels, des lignes de transmission, des routes d’accès et de la centrale.Le directeur général de l’entreprise Angelique international espère qu’il aura terminé ce projet dans les délais fixés. Conscient de l’importance de ce projet pour le peuple burundais, il tranquillise qu’on va travailler à la satisfaction du gouvernement du Burundi. 
Alfred  Nimbona

Ouvrir