Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

HOPITAL REGIONAL DE BURURI > Au service de la population depuis 1957

DSC09034 2

Il a enregistré des avancées très remarquables

L’hôpital régional de Bururi a vu le jour en 1957. A cette époque, il avait un personnel ne dépassant pas 20 personnes avec 32 lits pour les malades. Actuellement, il compte 137 lits et un service de stabilisation nutritionnelle. Plusieurs spécialités comme la stomatologie, l’orthopédie, l’ophtalmologie, la kinésithérapie, etc, ont été introduites.  

Selon le médecin directeur de l’hôpital de Bururi, Jérôme Niyongabo, cette infrastructure sanitaire joue un en même temps les rôles d’hôpital régional et de district. En même temps qu’il sert la population de Bururi, l’hôpital régional de Bururi reçoit également les malades des hôpitaux de 1e référence des provinces de Makamba et Rutana présentant des cas graves.

Dr Niyongabo a révélé que l’hôpital régional de Bururi a été transféré au chef-liue de la province en 1956. Avant, il était basé à Rumonge. Il a été inauguré en 1957 par le roi Mwambutsa IV. Le 1er directeur de cet hôpital était un Belge du nom de Ledoux. En 1963, l’hôpital a été dirigé par un Burundais du nom de Nindorera. A cette époque, le personnel de l’hôpital ne dépassant pas 20 personnes et cette infrastructure avait 32 lits pour les malades.L’hôpital a évolué et a eu l’autonomie de gestion en 2000 après avoir été réhabilité par l’Union européenne à travers son projet « Santé population II » et a actuellement 137 lits.

L’hôpital régional de Bururi a comme innovations plusieurs spécialités grâce à la coopération égyptienne. Lors de notre passage, nous avons été en effet informé que l’hôpital a connu un Dr pédiatre, un gynécologue, un ophtalmologue, deux chirurgiens, un pharmacien, un interniste, un cardiologue, un gastroentérologue, un dentiste et un anesthésiste-réanimateur. Plusieurs docteurs spécialistes sont malheureusement rentrés car leurs contrats ont pris fin. Il reste deux dentistes, un kinésithérapeute et un ophtalmologue.

L’hôpital possède un véhicule double-cabine pour l’approvisionnement et deux ambulances dont l’un est presque amorti et fait des circulations locales. Il a un laboratoire équipé en une machine de biochimie, des microscopes et des machines pour sérologie, etc. Il a un appareil échographique et radiologique, un incinérateur moderne, une chaise dentaire, quarte couveuse, une pouce seringue électrique, une lampe chauffage, un aspirateur, etc.

« L’hôpital n’a pas un médecin formé en radiologie », a dit le médecin directeur avant d’ajouter que l’hôpital de Bururi ne joue pas réellement son rôle de 2e référence car il manque de docteurs spécialités en chirurgie-orthopédique et viscérale et en gynécologie. Des cas graves sont transférés dans les hôpitaux de 3e référence (Hôpital Prince Régent Charles, Clinique Prince Louis Rwagasore, Centre Hospitalo-universitaire de Kamenge et Hôpital Militaire de Kamenge) situés en mairie de Bujumbura.

Désiré Birigimana

Ouvrir